UNIVERS SOCIAL – ARTS VISUELS / Sociétés – Dessin – 2e cycle du primaire

LES VALEURS PAR LE PICTOGRAMME

PROJET

Créer un symbole à la manière des artistes issus des Premières Nations et illustrer un mot se rapportant au mode de vie des Innus. Écrire le mot à l’aide de son symbole ainsi que les symboles de ses pairs.

AIGLE – Crayon-feutre sur carton, 11 x 8 ½ pouces

Suivant
Précédant

.

.

École du Boisé, Sept-Îles, Qc. Classe de Lucy Landry, 3e année, 2019-2020

.

.

MATÉRIEL

LE MATÉRIEL D’ART EST FOURNI PAR ETAPMANITU

1. Papier régulier, 11 x 17 pouces (1/élève)

2. Crayon mine, gomme à effacer (1/élève)

3. Crayons-feutres noirs à pointe fine (1/élève)

4. Crayons-feutres de couleurs variées (1 paquet/équipe)

5. Bâton de colle (1/élève)

6. Papier (carton) blanc 8 ½ x 11 pouces (1/élève)

7. Enveloppes (1/élève)

.

LANGAGE PLASTIQUE

Couleurs primaires : jaune primaire, cyan, magenta

Couleurs secondaires : orangé, vert, violet

Forme arrondie, angulaire

Organisation de l’espace : répétition, alternance

Technique : dessin

Tracer à main levée

.

OUTILS PÉDAGOGIQUES

Vidéo sur le mode de vie innu – Enseignement traditionnel – Production Manitu inc.

EnvironnementDurée : 6 min 16 s.

.

.

.

.

.

.

Photocopies (à imprimer, à couper et à coller)

.

.

.

.

.

Bandes de carton (à imprimer et à couper)

.

.

.

.

Carnet de traces

.

.

Ce projet est financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

.

.

CONTENU DU CARNET DE TRACES

Les élèves fabriquent un carnet de traces de 8 pages et compilent les informations suivantes :

PAGE COUVERTURE : écrire son nom en bas au centre ; dessiner un symbole choisi en fonction d’un mot ; écrire la première lettre d’un mot en haut et au centre de la page.

Page 2 : écrire toutes les lettres d’un mot à la verticale et écrire un mot pour chaque lettre.

Page 3 : coller une photocopie sur les éléments reliés aux changements – le passé.

Page 4 : coller une photocopie sur les éléments reliés aux changements – le présent.

Page 5 : coller une photocopie d’une courte description du blanc et du noir en arts visuels.

Page 6 : coller les couleurs primaires et secondaires et entourer une couleur.

Page 7 : dessiner deux croquis.

Page 8 : suite de la page 7.

Réalisation d’un carnet de traces

.

.

ÉTAPES DU COURS

Jour 1

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI (tableau blanc interactif) :

– la vidéo sur le mode de vie innu pour le visionnement

– l’alphabet hiéroglyphique.

.

Imprimer et couper :

– les éléments reliés au passé, format env. 4 x 3 pouces (1/élève)

.

– les éléments reliés au passé, format env. 4 x 3 pouces (1/élève).

.

Distribuer à chaque élève :

– un papier régulier, 11 x 17 pouces

– une photocopie sur les éléments reliés au passé

– une photocopie sur les éléments reliés au présent

– un bâton de colle.

.

1. Présentation de l’artiste et du projet. Qu’est-ce qu’un hiéroglyphe ? C’est un caractère sacré de l’écriture égyptienne antique, à valeur figurative, idéographique ou phonétique. Consulter l’alphabet hiéroglyphique (sur le TBI).

2. Visionner la vidéo sur le mode de vie des Innus Environnement Production Manitu inc. Durée : 6 min 7 s.

3. L’élève réalise un carnet de traces en manipulant et en pliant un papier 11 x 17 pouces en 8 carrés égaux. Il repère la page couverture et écrit son nom au bas de la page. Il numérote ensuite les pages de 2 à 8 dans les coins extérieurs.

4. Écrire au tableau les lettres de l’alphabet à la verticale (en plaçant chaque lettre une en dessous de l’autre). Suite au visionnement du petit film, attribuer un mot (de trois à sept lettres) à chacune des lettres de l’alphabet (ex. : pour la lettre A : AIGLE, B : BATEAU, etc.). Donner une lettre à chaque élève (verbalement) : écrire la lettre en haut à droite de la page 2. Écrire le mot en plaçant les lettres l’une sous l’autre (à la verticale). Se référer au tableau et écrire un mot pour chaque lettre (ex. : A : Aigle, I : Innus, G : givre, L : liberté, E : enfants).

.

5. Cueillir l’information — Explorer et comparer les usages et les coutumes d’autrefois et d’aujourd’hui. Ouvrir une discussion sur les éléments reliés aux changements et écrire le mot « passé » et « futur » au tableau et quelques éléments (ex. : nomade et sédentaire). Coller une photocopie des éléments reliés au passé, page 3. Coller une photocopie des éléments reliés au présent, page 4.

.

Entre le jour 1 et le jour 2

L’enseignant s’assure de la compréhension de l’élève et vérifie que la collecte de l’information soit conforme aux attentes : un mot à la verticale et un mot pour chaque lettre (page 2), éléments reliés au passé (page 3), éléments reliés au présent (page 4).

Jour 2

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI les illustrations des Premières Nations.

.

Imprimer et couper :

– une courte description du blanc et du noir, format env. 3 x 3 pouces (1/élève)

.

– la liste des couleurs primaires et secondaires, format env. 3 x 5.5 pouces (1/élève).

.

Redonner à chaque élève son carnet de traces.

Distribuer à chaque élève :

– une photocopie d’une courte description du blanc et du noir

– une photocopie des couleurs primaires et secondaires

– un bâton de colle

– un crayon-feutre noir (pointe fine).

.

6. Quelle est la signification du blanc et du noir en arts visuels ? Le blanc est la réunion de toutes les couleurs et le noir est l’absence de couleur. Coller une photocopie, page 5.

7. Quelles sont les trois couleurs primaires ? Jaune, bleu (cyan) et rouge (magenta). Secondaires ? Orangé, vert et violet. Coller une photocopie, page 6. Entourer une des six couleurs.

.

8. Qu’est-ce qu’un symbole ? C’est un concept, une représentation pensée chez un individu en particulier ou un groupe en général (ex. : le M de McDonald). Consulter les illustrations des Premières Nations (sur le TBI) et donner une photocopie à chaque élève. Démonstration — Dessiner un symbole à la manière des artistes issus des Premières Nations. 

9. Que signifie « tracer à main levée » ? C’est une technique de dessin qui se réalise à la main, sans outil de guidage ou instrument de mesure comme une règle ou un compas. Dessiner deux croquis, soit un à la page 7 et un autre à la page 8.

.

10. Dessiner un symbole sur la page couverture (choisir le meilleur croquis ou en créer un nouveau). Retracer les lignes de contour au crayon-feutre noir, encadrer le dessin.

Entre le jour 2 et le jour 3

L’enseignant s’assure que les éléments suivants figurent dans les carnets de traces : signification du blanc et du noir (page 5), couleurs primaires et secondaires, nom d’une couleur entourée (page 6), deux croquis (pages 7 et 8), dessin final (page couverture).

L’élève utilise un crayon-feutre pour colorier sa page couverture : ajouter la couleur choisie à l’extérieur des lignes de contour du dessin et à l’intérieur du cadre.

.

L’artiste photocopie chaque dessin et reproduit l’alphabet en remplaçant les lettres de chaque mot par les dessins. (Si le nombre d’élèves est inférieur à 26, l’artiste réalise les dessins manquants.)

– Il place les dessins de façon à recréer chaque mot sur des bandes identiques à celles qui seront données aux élèves.

Jour 3

PRÉPARATION

Imprimer l’alphabet reproduit par l’artiste entre le jour 2 et le jour 3 (1/équipe)

Imprimer et couper :

– des bandes de carton de 7 cases (2 x 11 pouces env.).

.

– les séries de dessins de chaque élève (mot)

.

Placer les lettres (individuelles) dans une enveloppe au nom de l’élève.

.

Redonner à chaque élève son carnet de traces.

Distribuer à chaque élève :

– une photocopie de l’alphabet

– une enveloppe à son nom

– une bande de carton blanc

– des crayons-feutres de couleurs variées (1 paquet/table)

– un bâton de colle.

.

11. Placer les élèves en groupe de quatre. Mélanger les lettres d’un groupe d’élève et placer au centre de la table. Sur une bande de carton blanc divisée en sept carrés égaux et à l’aide l’alphabet, trouver les symboles (en noir et blanc). Placer les dessins de façon à former son mot. Coller les symboles dans les cases. Attention ! Attendre que tous les membres de l’équipe aient trouvé leurs lettres avant de coller.

.

12. Placer son carnet de traces sur coin de sa table de façon à ce que l’on voie sa page couverture. Trouver la couleur des symboles de ses camarades de classe et colorier les lignes de contour des dessins au crayon-feutre.

13. Colorier chaque carré à l’extérieur du dessin de façon à ce que les dessins soient bien visibles.

.

.

CONCLUSION

Réflexion et évaluation des mesures à prendre pour entretenir un rapport dynamique avec son milieu tout en gardant une distance critique à l’égard de l’exploitation de l’environnement, du développement technologique et des biens de consommation.

EXTENSIONS

1. Autoévaluation à partir d’une fiche.

.

2. Écrire une phrase poétique en utilisant les mots reliés aux pictogrammes réalisés. Par exemple : A : Aigle, I : Innus, G : givre, L : liberté, E : enfants : « La liberté d’un enfant innu est comme le givre sur le dos de l’aigle. »).

3. Photocopier les lettres et reproduire l’alphabet en couleur. Fixer l’alphabet au mur.

.

4. Écrire un message : coller toutes les lettres sur des bandes de carton. Par exemple : PLUS DE LIVRES DANS NOS BIBLIOTHÈQUES. Fixer sous l’alphabet.

École du Boisé, Sept-Îles, Qc. Classe de Lucy Landry, 3e année, 2019-2020

.

5. Réaliser une exposition : fixer toutes les images au mur et écrire le mot en dessous de chaque série de dessins OU fixer l’alphabet en haut des mots.

École du Boisé, Sept-Îles, Qc. Classe de Lucy Landry, 3e année, 2019-2020

.

GLOSSAIRE

Culture : accumulation personnelle d’éléments qui guident (ou déterminent) le comportement d’un humain dans un environnement donné.

Forme : agencement des structures.

Hiéroglyphe : caractère sacré de l’écriture égyptienne antique, à valeur figurative, idéographique ou phonétique. Déchiffrer, interpréter, traduire des hiéroglyphes.

Symbole : concept, une représentation pensée chez un individu en particulier ou un groupe en général ; l’association faite par la pensée est déclenchée à partir des sens humains percevant quelque chose.

Tracer à main levée : technique de dessin qui se réalise à la main, sans outil de guidage ou instrument de mesure comme une règle ou un compas.

.

.

CONTENU D’APPRENTISSAGE – MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DU QUÉBEC

Démarche de recherche et de traitement de l’information

A la fin du 2e cycle, l’élève doit pouvoir : 

Cueillir et traiter l’information : collecter les données.

Organiser l’information : arranger les données en construisant des tableaux, des listes, des graphiques ou en produisant un texte.

COMPÉTENCE 2 – Interpréter le changement dans une société et sur son territoire

Cheminement de l’élève : en partant de réalités observables, il relève des changements sociaux et territoriaux. Il cherche à retrouver dans la société actuelle et sur son territoire des traces laissées par ces changements.

Composante de la compétence – Dégager des traces de ces changements dans notre société et sur le territoire

Critère d’évaluation

  • Indication de traces des changements observables aujourd’hui

Attentes de fin de cycle : il interprète des changements sociaux et territoriaux, il trouve dans la société et sur le territoire actuels des traces de ces changements. 

COMPÉTENCE TRANSVERSALE 4 – Mettre en œuvre sa pensée créatrice

Évolution de la compétence : il devient capable de s’approprier l’objectif d’une activité et de trouver un moyen de l’atteindre. Il dégage des modèles d’action inusités. Il commence à faire preuve d’autonomie dans sa démarche de création 

Composante de la compétence – S’engager dans une réalisation : enclencher activement le processus ; accepter le risque et l’inconnu ; persister dans l’exploration. 

Critères d’évaluation

  • Originalité des liens entre les éléments 
  • Dynamisme du processus 

DOMAINE GÉNÉRAL DE FORMATION – Environnement et consommation

Intention éducative
Amener l’élève à entretenir un rapport dynamique avec son milieu, tout en gardant une distance critique à l’égard de l’exploitation de l’environnement, du développement technologique et des biens de consommation.

Axe de développement – Présence à son milieu

  • Sensibilité à l’environnement naturel et humain.
  • Compréhension de certaines caractéristiques et de phénomènes de son milieu.

LIEN CULTUREL – Ouverture sur la vidéo – Enseignement traditionnelEnvironnement  Production Manitu inc. Durée : 6 min 7 s.

LIENS ARTISTIQUES

La formation en arts plastiques alphabétise visuellement l’élève, développe son potentiel créateur au regard du monde visuel et ses habiletés à symboliser, à exprimer et à communiquer par le biais de l’image.

À la fin du 2e cycle, l’élève doit pouvoir :

Tracer à main levée (crayon-feutre).

COMPÉTENCE 1 – Réaliser des créations plastiques personnelles

Cheminement de l’élève : il apprend à utiliser chacune des étapes de la démarche de création. À la suite d’expérimentations variées, il transforme des matériaux dont l’utilisation est plus exigeante.     

Composante de la compétence – Exploiter des idées de création

Critères d’évaluation

  • Utilisation pertinente de gestes transformateurs spontanés et précis 
  • Organisation cohérente des éléments

Attentes de fin de cycle : liée à la proposition de création, sa réalisation traduit sa perception du réel. Elle résulte de gestes spontanés et précis, d’une utilisation pertinente du langage plastique et d’une organisation cohérente des éléments qui la composent.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES INNUS

Par Anne-Marie André / Uashat, Qc

OBJECTIF GLOBAL

Les objectifs pédagogiques innus consistent à susciter chez l’enfant la connaissance et le respect de son groupe ethnique, de son environnement et de ses traditions et favoriser la découverte des divers aspects de la vie innue d’hier et d’aujourd’hui.

OBJECTIF GÉNÉRAL

2. Explorer l’environnement naturel des Innus

OBJECTIFS TERMINAUX

2.5  Nommer les éléments naturels au campement en forêt

2.5.1  Nommer les éléments naturels rencontrés au campement.

2.5.2  Identifier un élément naturel utile à l’homme.

2.5.6  Stimuler l’enfant à exprimer ses sentiments envers la nature qui l’entoure.

Tous droits réservés © 2016 ETAPMANITU

.

Suivant
Précédant