SCIENCE & TECHNOLOGIE – ARTS VISUELS / Métamorphose – Sculpture – 2e cycle du primaire

LES PAPILLONS PAR LE PAPIER DE SOIE ET LE FIL DE FER

PROJET

Réaliser le cycle de vie du papillon en trois dimensions (œuf, chenille, chrysalide, papillon).

LES ÉTAPES DU PAPILLON – Médium mixte.

Précédent
Suivant

.

Adaptation scolaire, classe de Cindy Lapierre, école Jean-du-Nord, Sept-Îles (Québec), 2021-2022

.

3e année, classe de Valérie Michaud, école du Boisé, Sept-Îles (Québec), 2020-2021

.

4e année, classe de Marie-Josée Boucher, école Marie-Immaculée, Sept-Îles (Québec), 2020-2021

.

MATÉRIEL

LE MATÉRIEL D’ART EST FOURNI PAR ETAPMANITU

1. Papier régulier, 11 x 17 po (1 par élève)

2. Crayon à mine, gomme à effacer (1 par élève)

3. Crayons-feutres : noir, jaune, vert et or (1 par élève)

4. Fils blanc résistant (ou à pêche)

5. Fil de fer d’environ 1 mètre (1 par élève)

6. Colle blanche Lepage et assiette (1 par table), bâton à café (1 par élève)

7. Branche de 10 à 12 pouces (1 par équipe)

8. Bouteille (de vin propre) (1 par équipe)

9. Papier (construction) vert (ou vert olive)

10. Petites perles translucides (3 à 4 par élève OU par équipe)

11. Ciseaux (1 par élève)

12. Petits bouts de branche (1 par élève)

.

13. Petit cône de pin ou de sapin (1 par élève)

.

14. Papier de soie rouge, jaune, blanc et noir, 4 x 5 po (4 par élève)

.

LANGAGE PLASTIQUE

Motifs : variés exploités par l’élève

Organisation de l’espace : superposition, répétition, alternance, symétrie

Outil : ciseaux

Techniques : découpage, collage, modelage, assemblage

Textures : variées représentées par l’élève

Tracer à main levée

Volume : forme tridimensionnelle

.

OUTILS PÉDAGOGIQUES

Vidéo sur le mode de vie innu – Enseignement traditionnel – Production Manitu inc.

MétamorphoseDurée : 5 min 49 s.

.

Tableau de quelques papillons du Québec

.

.

Descriptions (à imprimer)

.

.

Document (à imprimer et à compléter)

.

.

Document (à imprimer, à découper et à coller)

.

.

Gabarit (à imprimer et à découper)

.

.

.

.

Prototypes

Carnet de traces

.

.

Ce projet est financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

.

CONTENU DU CARNET DE TRACES

Les élèves fabriquent un carnet de traces de 8 pages et compilent les informations suivantes :

PAGE COUVERTURE : écrire son nom en bas, au centre ; tracer un papillon en commençant par une antenne et en finissant par l’autre (sans jamais lever le crayon) ; écrire le mot PAPILLON en langue innue en haut de la page : KUAKUAPISHISH.

Page 2 : écrire les six caractéristiques du papillon (femelle).

Page 3 : coller une photocopie du nom des insectes dont la métamorphose est en quatre étapes.

Page 4 : coller une photocopie du nom des insectes dont la métamorphose est en trois étapes.

Page 5 : coller un dessin illustrant le développement d’une libellule.

Page 6 : dessiner le cycle de vie du papillon (4 étapes).

Page 7 : écrire les sept étapes du cycle de vie du papillon.

Page 8 : suite de la page 7.

Réalisation d’un carnet de traces

.

.

ÉTAPES DU COURS

Jour 1

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI (tableau blanc interactif) la vidéo sur le mode de vie innu pour le visionnement.

Imprimer et couper le document sur les insectes, format env. 3 x 4 po (1 par élève).

.

Imprimer (recto verso) le document sur les caractéristiques du papillon (1 par élève).

.

Donner à chaque élève :

– un papier régulier, 11 x 17 po

– une photocopie sur les insectes qui ont une métamorphose complète

– une photocopie sur les caractéristiques du papillon

– un bâton de colle.

.

1. Présenter l’artiste et le projet. Qu’est-ce que la métamorphose ? C’est le changement d’une forme en une autre.

2. Visionner la vidéo sur le mode de vie des Innus Métamorphose Productions Manitu inc. Durée : 5 min 49 s. Identifier un élément naturel utile à l’homme. Ouvrir une discussion sur la transformation de la peau de caribou.

3. L’élève réalise un carnet de traces en manipulant et en pliant un papier de 11 x 17 pouces, en 8 carrés égaux. Il repère la page couverture et écrit son nom en haut de la page. Il numérote ensuite les pages de 2 à 8 dans les coins extérieurs.

4. Organiser les données en vue de les présenterOuvrir une discussion sur les éléments reliés aux changements (p. ex. : les caractéristiques reliées au cycle de vie du papillon). Trouver des évènements qui pourraient nuire à la réalisation d’une métamorphose (p. ex. : sa destruction causée par l’humain et/ou par les désastres naturels).

5. Coller une photocopie du nom d’insectes qui se métamorphosent en quatre étapes : œuf, larve, chrysalide et adulte (abeille, fourmi, puce, mouche, guêpe, coléoptère, papillon), page 3.

.

6. Que signifie « tracer à main levée » ? C’est une technique de dessin qui se réalise à la main, sans outil de guidage ou instrument de mesure comme une règle ou un compas. Sur la page couverture du carnet de trace, tracer à main levée et en un trait continu (sans jamais lever le crayon), un papillon en commençant par une antenne et en finissant par l’autre. En haut de la page, écrire le mot PAPILLON en langue innue KUAKUAPISHISH.

7. À l’aide du document sur les caractéristiques du papillon, dessiner les quatre étapes de son évolution, page 6.

.

Entre le jour 1 et le jour 2

L’enseignant s’assure de la compréhension de l’élève et vérifie que la collecte de l’information est conforme aux attentes : noms d’insectes qui se métamorphosent en 4 étapes (page 3), dessins des quatre étapes de l’évolution d’un papillon (page 6).

– L’élève complète le document sur les caractéristiques du papillon.

Visionner la vidéo sur la métamorphose du monarque en 12 jours.

Jour 2

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI le tableau des papillons du Québec aux couleurs de la race humaine selon les Innus.

.

Imprimer le document sur les descriptions de papillons (1 par équipe).

.

Couper :

– du papier de soie de 4 x 5 po (rouge, jaune, blanc et noir) (4 par élève)

– des bouts de fil de fer, format env. 1 mètre (1 par élève).

Redonner à chaque élève son carnet de traces.

Distribuer à chaque élève :

le document traitant des caractéristiques des étapes de transformation du papillon (complété entre le jour 1 et le jour 2)

– le document sur les descriptions de papillons (1 par équipe)

– une photocopie sur les insectes qui ont une métamorphose incomplète

– une photocopie de l’illustration du développement de la libellule

– un bâton de colle

– un bout de fil de fer

– un petit bout de branche

– quatre bouts de papier de soie de 4 x 5 po (rouge, jaune, blanc ou noir)

– un crayon-feutre nécessaire à sa réalisation (noir, jaune, vert ou or)

– une assiette contenant de la colle blanche (1 par table)

– un bâton à café

– des crayons-feutres noir, jaune, vert et or (4 par équipe)

.

8. Consulter le tableau des papillons du Québec aux couleurs de la race humaine selon les Innus (sur le TBI). Écrire au tableau — Nommer les six caractéristiques du papillon femelle : quatre ailes, veines, ovipositeur, six pattes, deux yeux, deux antennes. Écrire à la page 2. Qu’est-ce qu’un ovipositeur ? C’est l’appendice abdominal rencontré chez des femelles de nombreuses espèces d’insectes.

.

9. Coller une photocopie des noms d’insectes qui se métamorphosent en trois étapes : œuf, chrysalide et adulte (termite, grillon, sauterelle, libellule, éphémère, mante religieuse, blatte), page 4. Quelle étape manque-t-il ? Il n’y a pas de larve.

.

10. Coller une illustration du développement d’une libellule, page 5.

.

.

11. Choisir des équipes (4 élèves par équipe). À l’aide du document sur les descriptions de papillons, choisir une des quatre couleurs proposées : rouge, jaune, noir ou blanc de façon à ce que les quatre couleurs se retrouvent dans chaque équipe. Écrire son nom en haut du nom du papillon choisi. (Pour les élèves de 3e année : chaque équipe choisit une des quatre couleurs proposées.)

12. Démonstration — Le squelette du papillon : enrouler le fil de fer autour d’un petit bout de bois en utilisant les mêmes gestes que ceux réalisés sur la page couverture. Couvrir les ailes : enduire de colle un morceau de papier de soie ; plier en deux sur chaque aile et presser « en sandwich ». Attendre que le papier de soie sèche et découper l’excédant de papier au bout des ailes. Ajouter les motifs à l’aide de crayons-feutres.

.

Entre le jour 2 et le jour 3

L’enseignant s’assure que les éléments suivants figurent dans les carnets de traces : six caractéristiques du papillon (page 2), noms d’insectes qui se métamorphosent en trois étapes (page 4), illustrations de la transformation d’une libellule (page 5).

– La classe trouve la signification du mot « éphémère ».

– L’élève écrit les sept étapes du cycle de vie du papillon dans son carnet de traces, pages 7 et 8. Le document à compléter contient toutes les informations requises.

.

Jour 3

PRÉPARATION

Couper des bouts de fil blanc (ou transparent), format env. 2 po (1 par élève).

Envelopper des bouteilles de vin de papier d’emballage fleuri ; bien rincer avant d’emballer (1 par équipe).

Verser une petite quantité de colle blanche Lepage dans des assiettes (1 par table).

Imprimer et découper des gabarits pour les feuilles.

.

Redonner à chaque élève son carnet de traces.

Distribuer à chaque élève :

– une branche de 10 à 12 pouces (1 par équipe)

– une bouteille (1 par équipe)

– un bout de papier de soie 4 x 5 pouces (rouge, jaune, blanc ou noir)

– une assiette contenant de la colle blanche Lepage de préférence (1 par équipe)

– un bâton à café

– un crayon-feutre nécessaire à la réalisation (noir, jaune, vert ou or)

– un petit cône de pin (ou de sapin)

– un bout de fil blanc ou transparent

– un papier (construction) vert olive

– 3 ou 4 petites perles vertes par élève OU par équipe.

.

13. Quelle est la signification de « éphémère » ? C’est un insecte ressemblant à une petite libellule, dont l’adulte vit de quelques heures à quelques jours. Insérer une branche dans une bouteille de vin recouverte de papier fleuri (1/équipe). Démonstration — La chrysalide : placer un petit cône de pin (ou de sapin) dans un coin de papier de soie de 5 x 4 pouces et coller un bout de fil sur le cône ; enrouler le papier afin d’obtenir une forme cylindrique, coller à chaque tour jusqu’au bout. Fixer la ficelle à un bout de branche à l’aide d’un nœud.

.

14. Démonstration — La chenille : déchirer des petits bouts de papier de soie, les froisser afin d’en faire des boules et les coller l’une sur l’autre de façon créer le corps. Lorsqu’elle est sèche, ajouter les motifs à l’aide de crayons-feutres.

15. Démonstration — La feuille et les oeufs— À l’aide d’un gabarit, tracer et découper la forme d’une feuille dans du papier de construction, dessiner les veines de la feuille à l’aide d’un crayon-feutre de couleur or, coller de petites perles jaunes ou vertes pour les œufs.

.

16. Assembler tous les éléments et les disposer de façon à ce que le cycle du papillon soit bien représenté.

.

CONCLUSION

Réflexion et évaluation des mesures à prendre pour sauvegarder les êtres vivants.

EXTENSIONS

1. Autoévaluation à partir d’une fiche.

.

2. Placer les réalisations sur une table

Adaptation scolaire, classe de Cindy Lapierre, école Jean-du-Nord, Sept-Îles (Québec), 2021-2022

.

OU devant une fenêtre.

4e année, classe de Marie-Josée Boucher, école Marie-Immaculée, Sept-Îles (Québec), 2020-2021

.

GLOSSAIRE

Caractéristique : qui constitue la particularité, le caractère distinctif de quelqu’un ou de quelque chose.

Cocon : enveloppe formée d’un fil de soie enroulé, dont les chenilles de certains papillons s’entourent pour se transformer en chrysalide.

Coléoptère : insecte à quatre ailes dont deux (les élytres) sont cornées (ordre des Coléoptères ; ex. : la coccinelle, le scarabée).

Éphémère : insecte ressemblant à une petite libellule, dont l’adulte vit de quelques heures à quelques jours.

Larve : forme embryonnaire apparaissant à l’éclosion de l’œuf et présentant avec la forme adulte de son espèce des différences importantes, tant par sa forme que par son régime alimentaire ou son milieu.

Métamorphose : changement d’une forme en une autre.

Nymphe ou chrysalide : forme que prennent certains insectes à l’issue de leur développement larvaire.

Ovipositeur : appendice abdominal des femelles de nombreuses espèces d’insectes.

Tracer à main levée : technique de dessin qui se réalise à la main, sans outil de guidage ou instrument de mesure comme une règle ou un compas. 

.

.

CONTENU D’APPRENTISSAGEMINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DU QUÉBEC

L’UNIVERS VIVANT

Matière – Les transformations du vivant : métamorphoses du papillon.

À la fin du 2e cycle, l’élève doit pouvoir :

Organiser les données en vue de les présenter

COMPÉTENCE 3 – Communiquer à l’aide des langages utilisés en science et technologie 

Cheminement de l’élève : il s’approprie graduellement les éléments du langage courant et du langage symbolique qui sont utilisés dans leur acception scientifique.

Composante de la compétence – S’approprier des éléments du langage courant liés à la science et à la technologie.

Critères d’évaluation

  • Compréhension de l’information de nature scientifique et technologique.
  • Transmission correcte de l’information de nature scientifique et technologique.

Attentes de fin de cycle : il interprète et transmet correctement de l’information scientifique et technologique simple comprenant quelques facettes (termes du langage courant qui ont la même signification que dans la vie de tous les jours, termes du langage courant qui ont une signification différente ou plus précise, quelques termes et expressions spécialisées, diagrammes, tableaux et graphiques simples).

COMPÉTENCE TRANSVERSALE 8 – Coopérer

Évolution de la compétence : il s’engage dans des actions pour aider les autres et apprécie l’aide qu’on lui porte. Il reconnaît les avantages du travail en coopération et il accueille les réactions et commentaires pour faire avancer le travail du groupe.

Composante de la compétence Contribuer au travail collectif : planifier et réaliser un travail avec d’autres et accomplir sa tâche selon les règles établies en groupe.

Critère d’évaluation

  • Contribution à l’amélioration des modalités d’un travail de groupe

DOMAINE GÉNÉRAL DE FORMATION – Environnement et consommation
Intention éducative
Amener l’élève à entretenir un rapport dynamique avec son milieu, tout en gardant une distance critique à l’égard de l’exploitation de l’environnement, du développement technologique et des biens de consommation.

Axe de développement –  Présence à son milieu : sensibilité à l’environnement naturel et humain ; compréhension de certaines caractéristiques et de phénomène de son milieu.

LIEN CULTUREL – Enseignement traditionnelMétamorphoseProduction Manitu inc. Durée : 5 min 49 s.

LIENS ARTISTIQUES

La formation en arts plastiques alphabétise visuellement l’élève, développe son potentiel créateur au regard du monde visuel et ses habiletés à symboliser, à exprimer et à communiquer par le biais de l’image.

Les gestes transformateurs seront exploités par l’entremise des techniques suivantes : découpage, collage, modelage et assemblage.

À la fin du 2e cycle, l’élève doit pouvoir :

Tracer à main levée (crayon-feutre).

Déchirer, entailler, découper, enduire une surface de colle (papier de soie).

COMPÉTENCE 1 – Réaliser des créations plastiques personnelles

Cheminement de l’élève : il apprend à utiliser chacune des étapes de la démarche de création et exploite des agencements cohérents des éléments dans l’espace, tout en enrichissant ses idées de création grâce au partage avec les autres.

Composante de la compétence – Organiser les éléments résultant de ses choix

Critères d’évaluation

  • Relation entre sa réalisation et la proposition de création 
  • Utilisation pertinente de gestes transformateurs spontanés et précis

Attentes de fin de cycle : il prend en considération les étapes de la démarche de création. Sa réalisation est souvent guidée par des intérêts d’ordre affectif et social. Liée à la proposition de création, elle traduit sa perception du réel. Elle résulte de gestes spontanés et précis, d’une utilisation pertinente du langage plastique et d’une organisation cohérente des éléments qui la composent.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES INNUS

Par Anne-Marie André, Uashat (Québec)

OBJECTIF GLOBAL
Les objectifs pédagogiques innus
consistent à susciter chez l’enfant la connaissance et le respect de son groupe ethnique, de son environnement et de ses traditions et à favoriser la découverte des divers aspects de la vie innue d’hier et d’aujourd’hui.

OBJECTIF GÉNÉRAL

2. Explorer l’environnement naturel des Innus

OBJECTIF TERMINAL

2.5 Nommer les éléments naturels au campement en forêt

2.5.2 Identifier un élément naturel utile à l’homme.

Tous droits réservés © 2016 ETAPMANITU

.

Précédent
Suivant