SCIENCE ET TECHNOLOGIE – ARTS VISUELS / Ombre et lumière – Collage – 1er cycle du primaire

LES SAISONS PAR LA COULEUR CHAUDE ET FROIDE

PROJET

Réaliser une image qui représente une scène de vie innue lors d’une des quatre saisons.

LES 4 SAISONS — Cartons de couleurs sur carton blanc, 5,5 x 8,5 pouces.

Précédent
Suivant

.

.

Ce projet a été réalisé en ligne :

1re année, Classe d’Isabelle Landry, école du Boisé, Sept-Îles (Québec), 2020-2021

.

Ce cours est similaire à celui donné en mathématique au 1er cycle.

LES SAISONS PAR LA COULEUR

.

MATÉRIEL

LE MATÉRIEL D’ART EST FOURNI PAR ETAPMANITU

1. Papier régulier, 11 x 17 po (1/élève)

2. Crayon à mine, gomme à effacer et crayon-feutre noir (1 par élève)

3. Crayons de bois de couleurs variées (1 paquet par table)

4. Bâton de colle (1 par élève) 

5. Ciseaux (1 par élève)

6. Carton blanc (rigidité moyenne), 5,5 x 8,5 po (1 par élève)

7. Papier construction : jaune, rouge, bleu, orange, vert, violet, blanc et noir, 3 x 8,5 po (4 par élève)

.

LANGAGE PLASTIQUE

Couleurs : chaudes et froides

Gestes : couper, coller, déchirer, dessiner

Matériaux : papier, carton

Outil : ciseaux

Techniques : collage, dessin

Vocabulaire : forme, répétition, texture

.

OUTILS PÉDAGOGIQUES

Vidéo sur le mode de vie innu – Enseignement traditionnel – Production Manitu inc.

SaisonsDurée : 6 min 39 s.

.

Documents (à imprimer, à couper et à coller)

.

.

.

.

Les Innus selon les saisons

.

.

L’environnement des Innus selon les saisons

.

.

.

.

.

.

Carnet de traces

.

.

Ce projet est financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

.

.

CONTENU DU CARNET DE TRACES

Les élèves fabriquent un carnet de traces de 8 pages et compilent les informations suivantes :  

PAGE COUVERTURE : écrire son nom en bas, au centre ; dessiner et colorier une scène de vie innue ; écrire le nom d’une saison en langue innue en haut de la page, voir : http://dictionnaire.innu-aimun.ca/Words.

Page 2 : coller une photocopie OU écrire le nom de trois couleurs chaudes, entourer une couleur.

Page 3 : coller une photocopie OU écrire le nom de trois couleurs froides, entourer une couleur.

Page 4 : coller une photocopie OU écrire le nom des quatre saisons (en français), entourer une saison.

Page 5 : coller une photocopie d’une phrase décrivant ce que font les Innus selon la saison choisie.

Page 6 : coller une photocopie des quatre saisons en langue innue ; entourer la saison choisie.

Page 7 : coller une photocopie des deux couleurs retrouvées à la saison choisie (plusieurs noms d’éléments se retrouvent sous les couleurs).

Page 8 : dessiner les éléments entourant les Innus selon la saison choisie.

Réalisation d’un carnet de traces

.

.

ÉTAPES DU COURS

Jour 1

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI (tableau blanc interactif) la vidéo sur le mode de vie innu pour le visionnement.

Imprimer et couper le nom des quatre saisons en français et en langue innue, format env. 4 x 3 po (1 par élève).

.

Distribuer à chaque élève :

– un papier régulier, 11 x 17 po

– une photocopie des quatre saisons en français et en langue innue

– un bâton de colle.

.

1. Présenter l’artiste et le projet. Que signifient « ombre et lumière » ? L’ombre est une zone sombre résultant de l’interception de la lumière ou de l’absence de lumière. L’ombre est le contraire de lumière.

2. Visionner la vidéo sur le mode de vie innu Saisons Production Manitu inc. Durée : 6 min 39 s. Qu’est-ce qu’une scène de vie innue ? Ouvrir une discussion sur les différents endroits où se trouvent les Innus au gré des saisons. Au printemps, ils reviennent de la forêt en canot ; l’été, ils vivent au bord de la mer ; en automne, ils font des portages en forêt ; l’hiver, ils chassent en raquettes. Où vivent-ils aujourd’hui ? Dans les communautés.

3. L’élève réalise un carnet de traces en manipulant et en pliant un papier de 11 x 17 pouces en 8 carrés égaux. Il repère la page couverture et écrit son nom au bas de la page. Il numérote ensuite les pages de 2 à 8 dans les coins extérieurs au bas de chaque page.

4. Quelles sont les quatre saisons ? Coller une photocopie OU écrire le nom des quatre saisons en français, page 4. Choisir et entourer une saison.

.

5. Coller une photocopie des quatre saisons en langue innue : printemps/shikuan, été/nipin, automne/takuatshin, hiver/pipun, page 6. Entourer le nom d’une saison (en langue innue). Écrire le nom de la saison choisie en haut de la page couverture.

.

6. Qu’est-ce qu’une ligne d’horizon ? C’est une ligne imaginaire circulaire dont l’observateur est le centre et où le ciel et la terre (ou la mer) semblent se confondre. Tracer une ligne d’horizon au centre de la page couverture. Tracer une ligne horizontale au-dessus de son nom ainsi que sous le nom de la saison.

Entre le jour 1 et le jour 2

L’enseignant s’assure de la compréhension de l’élève et vérifie que la collecte de l’information est conforme aux attentes : quatre saisons dont une entourée (page 4), quatre saisons en langue innue dont une entourée (page 6), nom d’une saison en langue innue (page couverture).

Jour 2

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI le tableau des couleurs pour consultation.

.

Imprimer et couper :

– le document sur les Innus selon les saisons, format env. 4 x 2,5 po (1 par élève)

.

– le document sur les couleurs chaudes et froides, format env. 4 x 5 po (1 par élève)

.

– le document sur l’environnement des Innus selon les saisons, format env. 4 x 2,5 po (1 par élève).

.

Redonner à chaque élève son carnet de traces.

Distribuer à chaque élève :

– une photocopie des Innus selon les saisons

– une photocopie des couleurs chaudes et froides

– une photocopie de l’environnement des Innus selon les saisons

– des crayons-feutres de couleurs variées

– un bâton de colle.

.

7. Récapitulation — Que font les Innus selon les saisons ? Coller une photocopie d’une phrase décrivant ce que font les Innus selon la saison choisie, page 5.

.

8. Qu’est-ce que le blanc et le noir en arts visuels ? Le blanc est la réunion de toutes les couleurs et le noir est l’absence de lumière, donc l’absence de couleur. Le blanc et le noir ne sont ni chaud ni froid, ils sont ombre et lumière.

9. Consulter le tableau des couleurs (sur le TBI) — Nommer trois couleurs chaudes : jaune, rouge et orange. Trouver les éléments chauds (p. ex. : le soleil). Nommer trois couleurs froides : vert, bleu et violet. Trouver des éléments froids (p. ex. : l’eau de la mer). Coller une photocopie OU écrire le nom des trois couleurs chaudes et des trois couleurs froides, pages 2 et 3.

10. Écrire au tableau — Associer deux couleurs à chaque saison (se référer aux prototypes) : PRINTEMPS, rouge et vert – ÉTÉ, jaune et bleu – AUTOMNE, violet et orange – HIVER, blanc et noir (ombre et lumière). Entourer les deux couleurs de la saison choisie, pages 2 et 3.

.

11. Coller une photocopie sur l’environnement des Innus selon la saison choisie (plusieurs noms d’éléments se trouvent sous les couleurs), page 7.

.

12. Dessiner des éléments retrouvés au campement innu selon la saison (p. ex. : en été, poisson, soleil radieux, petit nuage), page 8. (On peut choisir : une tente, un nuage, un oiseau, un soleil et un enfant pour les quatre saisons). Colorier les éléments en n’utilisant que les deux couleurs reliées à la saison choisie.

.

Entre le jour 2 et le jour 3

L’enseignant s’assure que les éléments suivants figurent dans les carnets de traces : trois couleurs chaudes, dont une entourée (page 2), trois couleurs froides, dont une entourée (page 3), que font les Innus selon les saisons (page 5), deux couleurs liées à la saison choisie (page 7), dessins liés à la saison (page 8).

L’élève dessine les éléments aux bons endroits sur la page couverture. Colorier d’abord l’arrière-plan de l’image en contournant les dessins. Ce croquis servira lors de la réalisation finale. Choisir du noir et du blanc pour que les éléments apportent des contrastes intéressants avec l’arrière-plan. (Utiliser des crayons-feutres pour améliorer l’effet. Pour éviter de laisser des taches, toujours placer un papier sous le dessin.)

.

Jour 3

PRÉPARATION

Couper en deux (sur la largeur) du carton blanc (rigidité moyenne), format 8,5 x 11 po, afin d’obtenir deux cartons, format 5,5 x 8,5 po (1 par élève).

Couper des bandes de papier (construction), format env. 3 x 8,5 po (2 par élève) : jaune, rouge, bleu, orange, vert et violet, blanc et noir.

Redonner à chaque élève son carnet de traces.

Distribuer à chaque élève :

– un carton blanc

– quatre bandes de papier construction, soit deux de chacune des couleurs choisies ainsi qu’une bande noire et une bande blanche.

– des ciseaux

– un bâton de colle.

.

13. Récapitulation — Environnement, saison, couleurs, éléments.

14. Démonstration — Coller deux bandes de papier de construction à l’horizontale sur un carton blanc, l’une pour le ciel et l’autre pour l’eau ou le sol.

15. Démonstration — Déchirer et découper des éléments : placer le noir en haut et le blanc en bas de l’image pour représenter l’hiver, déchirer ou découper la forme d’un oiseau dans du papier blanc et le placer dans le ciel noir ; pour l’été, placer le jaune en haut et le bleu en bas de l’image, déchirer ou découper la forme d’une tente (ou tipi) dans du papier noir et le placer sur une plage jaune.

16. Démonstration — Lorsque le résultat est satisfaisant, coller les éléments. Laisser reposer sous un poids lourd afin que la surface soit lisse et sans ondulation.

.

CONCLUSION

Réflexion et évaluation des mesures à prendre pour prendre soin de son environnement.

EXTENSIONS

1. Autoévaluation à partir d’une fiche.

.

2. Réaliser une exposition : écrire le nom de l’élève ainsi que le nom de la saison en langue innue sur une petite carte ; fixer les réalisations au mur de la classe et placer sous chaque réalisation.

GLOSSAIRE

Culture : accumulation personnelle d’éléments qui guident (ou déterminent) le comportement d’un humain dans un environnement donné.

Forme : agencement des structures.

Horizon : ligne imaginaire circulaire dont l’observateur est le centre et où le ciel et la terre (ou la mer) semblent se confondre. Partie de la terre, de la mer ou du ciel qui borne cette ligne : apercevoir une voile à l’horizon.

Ombre : zone sombre résultant de l’interception de la lumière ou de l’absence de lumière. L’ombre est le contraire de lumière.

.

.

CONTENU D’APPRENTISSAGEMINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DU QUÉBEC

La terre et l’espace – Lumière et ombre 

À la fin du 1er cycle, l’élève doit pouvoir :

Communiquer à l’aide des langages utilisés par la science et la technologie

COMPÉTENCE – Explorer le monde de la science et de la technologie 

Composante de la compétence – Apprivoiser des éléments des langages propres à la  science et à la technologie

Cheminement de l’élève : il s’approprie graduellement, à travers la description ou l’explication des phénomènes qu’il observe, des éléments des langages propres à la science et à la technologie. 

Critère d’évaluation

  • Utilisation d’un langage approprié à la description de phénomène ou d’objets de son environnement immédiat 

Attentes de fin de cycle : il est capable de formuler des questions et de proposer des explications à divers phénomènes reliés à son environnement immédiat.

COMPÉTENCE TRANSVERSALE 4 – Mettre en œuvre sa pensée créatrice

Composante de la compétence – S’engager dans une réalisation : enclencher activement le processus ; accepter le risque et l’inconnu.

Évolution de la compétence : il parvient à préciser certaines étapes de sa démarche et à imaginer dans l’action différentes façons de faire, bien qu’il soit influencé par ses pairs.

Critères d’évaluation

  • Appropriation des éléments de la situation
  • Originalité des liens entre les éléments

DOMAINE GÉNÉRAL DE FORMATION – Environnement et consommation
Intention éducative
Amener l’élève à entretenir un rapport dynamique avec son milieu, tout en gardant une distance critique à l’égard de l’exploitation de l’environnement, du développement technologique et des biens de consommation.

Axe de développement – Présence à son milieu : sensibilité à l’environnement naturel et humain ; compréhension de certaines caractéristiques et de phénomènes de son milieu.

LIEN CULTUREL Ouverture sur la vidéo Enseignement traditionnel Saisons Production Manitu inc. Durée : 6 min 39 s.

LIENS ARTISTIQUES

La formation en arts plastiques alphabétise visuellement l’élève, développe son potentiel créateur au regard du monde visuel et ses habiletés à symboliser, à exprimer et à communiquer par le biais de l’image.

À la fin du 1er cycle, l’élève doit pouvoir :

Déchirer, entailler, découper, enduire une surface de colle (papier et carton).

COMPÉTENCE 1 – Réaliser des créations plastiques personnelles

Cheminement de l’élève : il s’initie à une démarche de création, à la transformation de matériaux et à l’utilisation du langage plastique et de l’organisation de l’espace tout en exerçant sa pensée divergente par la recherche d’idées que lui inspirent les propositions de création.  

Composante de la compétence – Organiser les éléments résultant de ses choix

Critères d’évaluation

  • Utilisation pertinente de gestes transformateurs spontanés
  • Organisation simple des éléments

Attentes de fin de cycle : sa réalisation résulte de gestes spontanés, d’une utilisation pertinente du langage plastique et d’une organisation simple des éléments qui la composent. 

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES INNUS

Par Anne-Marie André, Uashat (Québec)

OBJECTIF GLOBAL

Les objectifs pédagogiques innus consistent à susciter chez l’enfant la connaissance et le respect de son groupe ethnique, de son environnement et de ses traditions et à favoriser la découverte des divers aspects de la vie innue d’hier et d’aujourd’hui.

OBJECTIF GÉNÉRAL

5. Reconnaître les différents aspects de la vie innue d’aujourd’hui

OBJECTIF TERMINAL

  5.1  Établir la différence entre le mode de vie actuel sur la communauté et le mode de vie d’autrefois

5.1.2  Comparer le logement en forêt à celui d’aujourd’hui dans la communauté.

Tous droits réservés © 2016 ETAPMANITU

.

Précédent
Suivant