ÉTHIQUE ET CULTURE RELIGIEUSE – ARTS VISUELS / Culture – Collage / Peinture – 1er cycle du primaire


LES ACTIVITÉS INNUS PAR LA COULEUR PROJET Réaliser une scène de vie innue selon les saisons. JOUER AVEC UN ARC ET DES FÈCHES – Gouache sur carton, 8 ½ x 11 pouces . . École Marie-Immaculée, Sept-Îles, Qc. Classes de Mélanie Truchon et Marie-Claude Leblanc, 1re année, 2018-2019 . MATÉRIEL LE MATÉRIEL D’ART EST FOURNI

LES ACTIVITÉS INNUS PAR LA COULEUR

PROJET

Réaliser une scène de vie innue selon les saisons.

JOUER AVEC UN ARC ET DES FÈCHES – Gouache sur carton, 8 ½ x 11 pouces

.

.

École Marie-Immaculée, Sept-Îles, Qc. Classes de Mélanie Truchon et Marie-Claude Leblanc, 1re année, 2018-2019

.

MATÉRIEL

LE MATÉRIEL D’ART EST FOURNI PAR ETAPMANITU

1. Papier 8 ½ x 14 pouces (1/élève)

2. Crayon mine, gomme à effacer et crayon feutre noir (1/élève)

3. Bâton de colle

4. Crayons de couleurs variées (1 paquet/table)

5. Images sur papier carton 8 ½ x 11 (1/élève)

6. Gouache : jaune, bleu, rouge

7. Gobelet, assiette (1/élève)

8. Pinceaux (petit et gros/élève)

9. Chiffon (1/élève)

10. Plastique (recouvrir les tables) et papier brun (essuyer les pinceaux)

.

LANGAGE PLASTIQUE

Couleurs pigmentaires primaires : jaune primaire, magenta, cyan

Forme : arrondie, angulaire

Organisation de l’espace : répétition, alternance

Technique : dessin, peinture

.

OUTILS PÉDAGOGIQUES

Vidéo sur le mode de vie innu – Enseignement traditionnel – Production Manitu inc.

Campements traditionnelsDurée : 5 min 28 s.

.

.

.

.

.

Livre éducatif sur la culture autochtone actuelle

Auteur : Guilaine St-Pierre Bertrand

..

.

Photocopies (à imprimer, à découper et à coller)

.

.

.

.

Tableau des couleurs primaires et secondaires

.

.

.

.

Prototypes

Carnet de traces

.

.

Ce projet est financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

.

.

CONTENU DU CARNET DE TRACES

Les élèves fabriquent un carnet de traces de 8 pages et compilent les informations suivantes :

PAGE COUVERTURE : écrire son nom en haut au centre ; dessiner le contour la ligne contour d’un personnage ; coller la phrase de l’activité en langue innue en bas (voir l’image choisie).

Page 2 : écrire deux ou trois activités pratiquées par les Innus. 

Page 3 : écrire le nom des objets utilisés pour pratiquer ces activités.

Page 4 : coller une photocopie des trois couleurs primaires.

Page 5 : coller une photocopie d’une courte définition du blanc et du noir.

Page 6 : écrire deux ou trois valeurs identifiés dans la vidéo.

Page 7 : écrire deux ou trois éléments que l’on retrouve dans l’environnement.

Page 8 : dessiner les éléments.

Réalisation d’un carnet de traces

.

.

ÉTAPES DU COURS

Jour 1

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI : la vidéo sur le mode de vie des Innus pour le visionnement.

Donner à chaque élève :

– un papier 11 x 17 pouces

.

1. Présentation de l’artiste et du projet. Qu’est-ce que la culture ? C’est le comportement d’un humain dans un environnement déterminé.

2. Visionner la vidéo sur le mode de vie des Innus Campements traditionnels Production Manitu inc. Durée : 5 min 28 s.

3. L’élève réalise un carnet de traces en manipulant et en pliant un papier 8 ½ x 14 pouces en 8 carrés égaux. Il repère la page couverture et écrit son nom en haut de la page. Il numérote ensuite les pages de 2 à 8 dans les coins extérieurs.

4. Écrire au tableauTrouver des activités pratiquées par les Innus. Choisir et écrire trois activités, page 2 (ex. : marcher, pêcher). Trouver et écrire les objets utilisés pour pratiquer ces activités (ex. : raquettes, filets), page 3.

.

5.  Quels sont les avantages (+) reliés à des situations de vie ? Par exemple, la motoneige offre un déplacement rapide et efficace. Quels sont les contraintes ? (-) elle demande l’utilisation de carburant (+) les raquettes ne pollue pas (-) il est difficile de faire de longues distances.

Entre le jour 1 et le jour 2

L’enseignant s’assure de la compréhension de l’élève et vérifie que la cueillette de l’information soit conforme aux attentes : deux ou trois activités (page 2), objets utilisés (page 3).

Jour 2

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI : le tableau des couleurs primaires et secondaires pour consultation ;

.

Imprimer des pages du livre éducatif sur la culture autochtone actuelle (format 8 ½ x 11 pouces) ;

.

Imprimer et couper :

– la liste des trois couleurs primaires (format 3 x 3 pouces env.) ;

.

– une courte définition du blanc et du noir en art visuel (format 3 x 3 pouces env.) ;

.

Redonner à chaque élève son carnet de traces ainsi que :

– une image (page) du livre éducatif sur la culture autochtone actuelle

– une photocopie des trois couleurs primaires (format 4 x 3 pouces)

– une photocopie de la définition du blanc et du noir (format 4 x 3 pouces)

– des crayons feutres de couleurs variées (1 paquet/table)

– un bâton de colle.

.

6. À tour de rôle, choisir une image parmi les images tirées du livre éducatif sur la culture autochtone actuelle. Écrire son nom à l’endos. Dans quel environnement les Innus vivent-ils ? Pourquoi ? En se référant à l’image pigée, trouver les milieux dans lesquels les Innus vivent. Écrire deux ou trois éléments (ex. : tente, canot, petites collines, etc), page 7.

7. Que veut dire « tracer à main levée » ? C’est une technique de dessin qui se réalise à la main, sans ustensile de guidage ou instrument de mesure comme une règle ou un compas. Dessiner les éléments, page 8.

.

8. Ouvrir une discussion sur les changements environnementaux. Ont-ils des effets sur leur façon de vivre ? Pourquoi ?

9. Écrire au tableau – Ouvrir une discussion sur les valeurs qui permettent de vivre ensemble (ex. : entraide, respect). Choisir et écrire trois valeurs, page 6.

10. Consulter le tableau des couleurs primaires et secondaires (sur le TBI). Quelles sont les trois couleurs primaires ? Jaune primaire, magenta (rouge), cyan (bleu). Coller une photocopie, page 4. Qu’est-ce que le blanc et le noir ? Le blanc est la réunion de toutes les couleurs et le noir, l’absence de couleur. Coller une photocopie, page 5.

.

11. Sur la page couverture du carnet de traces, redessiner et colorier l’environnement. Utiliser des crayons ou des feutres de couleurs. Optionnel : découper et coller les mots en langue innue (apparaissant au bas de l’image choisie).

.

Entre le jour 2 et le jour 3

– L’enseignant s’assure que les éléments suivants figurent dans les carnets de traces : trois couleurs primaires (page 4), description du blanc et du noir (page 5), deux ou trois valeurs (page 6), deux ou trois éléments dans l’environnement des Innus (page 7), petit croquis (page 8).

Jour 3

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI : une toile de l’artiste innu Anatole St-Onge ;

.

Bien que la gouache soit une peinture à l’eau, il vaut mieux recouvrir les tables ;

Placer sur une table : les trois couleurs primaires ; bien agiter les contenants avant d’ouvrir ; verser une petite quantité de chaque couleur dans une assiette (1/élève), laisser autant d’espace que possible entre les couleurs ; redistribuer des couleurs aux élèves pendant le cours, si nécessaire.

.

Redonner à chaque élève son carnet de traces ainsi que :

– une image (cours précédant)

– deux pinceaux : un gros et un petit

– un morceau de papier brun et chiffon

– un gobelet d’eau

– une assiette contenant les trois couleurs primaires

– un crayon feutre noir

– un tablier.

.

12. Appréciation d’une toile de l’artiste innu Anatole St-Onge (sur le TBI). Repérer des éléments connus et découvrir ce qui nous touche. Relever les points suivants : couleurs primaires.

13. Démonstration : appliquer un pigment coloré directement sur l’image (utiliser de l’eau pour diluer les couleurs). Toujours commencer en haut de l’image. Pour réaliser du brun, mélanger les trois couleurs primaires. Changer l’image de place de façon à être confortable en tout temps.

.

Placer un papier entre chaque réalisation et laisser reposer sous un poids lourd afin de rendre la surface lisse et sans ondulation.

15. Nettoyer les pinceaux : essuyer d’abord le surplus de peinture sur du papier ou sur un linge humide. Au dessus d’un évier, verser du savon à vaisselle sur les pointes et frotter vigoureusement dans la paume de la main, sous l’eau chaude. Recommencer jusqu’à ce que l’eau soit claire. Essorer et laisser sécher. (Pour que les poils retrouvent leur souplesse, laissez un peu de savon sur les pointes.)

.

.

CONCLUSION

Réflexions et évaluation des mesures à prendre pour respecter les besoins des êtres humains et d’autres êtres vivants.

EXTENSIONS

1. Autoévaluation à partir d’une fiche.

2. Réaliser une exposition : écrire la phrase ou le mot en langue innue sur une carte (figurant sur le carnet de traces) et placer sous chacune des images.

3. Réaliser une murale : photographier, imprimer et découper chaque image, coller sur un grand carton (placer en ordre de saison). Photographier une bande (motifs), agrandir, imprimer, découper et coller autour du carton.

SCÈNES DE VIE INNU – Gouache sur papier, 24 x 84 pouces

École Marie-Immaculée, Sept-Îles, Qc. Classes de Mélanie Truchon et Marie-Claude Leblanc, 1re année, 2018-2019

GLOSSAIRE

Culture : accumulation personnelle d’éléments qui guident (ou déterminent) le comportement d’un humain dans un environnement donné.

Forme : agencement des structures.

Tracer à main levée : technique de dessin qui se réalise à la main, sans ustensile de guidage ou instrument de mesure comme une règle ou un compas.

.

.

CONTENU D’APPRENTISSAGEMINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DU QUÉBEC

À la fin du 1er cycle, l’élève doit pouvoir :

Être conscient que tous les êtres vivants ont des besoins, qu’il existe une interdépendance entre les personnes et les autres êtres vivants, et que chaque être humain est unique

La diversité des relations d’interdépendance : l’être humain, un être interdépendant qui a besoin des autres êtres vivants

COMPÉTENCE 1 – Réfléchir sur des questions éthiques

Cheminement de l’élève : il apprend à réfléchir sur des questions éthiques touchant les besoins des êtres humains et d’autres êtres vivants, les relations d’interdépendance qui existent entre eux, et les exigences de cette interdépendance.

Composante de la compétence – Cerner une situation d’un point de vue éthique : repérer des valeurs et des normes dans la question éthique

Critères d’évaluation

  • Examen détaillé d’une situation d’un point de vue éthique

Attentes de fin de cycle : il est capable d’aborder une situation traitant des besoins des êtres humains et d’autres êtres vivants ainsi que des exigences de l’interdépendance. Il nomme un ou deux repères contenus dans un point de vue. Il sait trouver des exemples illustrant une valeur nommée par l’enseignant et reconnaître une norme qui balise l’agir humain dans la situation.

COMPÉTENCE TRANSVERSALE 8 – Coopérer

Évolution de la compétence : il découvre que ses comportements peuvent avoir des conséquences sur ses relations interpersonnelles et il pose des gestes qui favorisent l’établissement de relations respectueuses.

Composante de la compétence – Contribuer au travail collectif : planifier et réaliser un travail avec d’autres ; accomplir sa tâche selon les règles établies en groupe Critères d’évaluation ; engagement dans la réalisation d’un travail de groupe.

Critères d’évaluation

  • Engagement dans la réalisation d’un travail de groupe 

DOMAINE GÉNÉRAUX DE FORMATION – Vivre-ensemble et citoyenneté
Intention éducative
Permettre à l’élève de participer à la vie démocratique de l’école ou de la classe et de développer des attitudes d’ouverture sur le monde et de respect de la diversité.

Axe de développement – Culture de la paix

  • Interdépendance des personnes, des peuples et de leurs réalisation

LIEN CULTUREL – Enseignement traditionnelCampements traditionnels Production Manitu inc. Durée : 5 min 28 s.

LIENS ARTISTIQUES

La formation en arts plastiques alphabétise visuellement l’élève, développe son potentiel créateur au regard du monde visuel et ses habiletés à symboliser, à exprimer et à communiquer par le biais de l’image.

À la fin du 1er cycle, l’élève doit pouvoir :

Tracer à main levée (crayon feutre).

Appliquer un pigment coloré en aplat (gouache).

COMPÉTENCE 1 – Réaliser des créations plastiques personnelles

Cheminement de l’élève : il s’initie à une démarche de création, à la transformation de matériaux et à l’utilisation du langage plastique et de l’organisation de l’espace.

Composante de la compétence – Exploiter des gestes transformateurs et des éléments du langage plastique

Critères d’évaluation

  • Utilisation pertinente de gestes transformateurs spontanés
  • Organisation simple des éléments

Attentes de fin de cycle : sa réalisation résulte de gestes spontanés, d’une utilisation pertinente du langage plastique et d’une organisation simple des éléments qui la composent.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES INNUS

Par Anne-Marie André / Uashat, Qc

OBJECTIF GLOBAL
Les objectifs pédagogiques innus
consistent à susciter chez l’enfant la connaissance et le respect de son groupe ethnique, de son environnement et de ses traditions et favoriser la découverte des divers aspects de la vie innue d’hier et d’aujourd’hui.

OBJECTIFS GÉNÉRAUX

2. Explorer l’environnement naturel des Innus

4. Découvrir les différents aspects de la vie innue d’autrefois en forêt et dans la communauté

OBJECTIFS TERMINAUX

2.5 Nommer les éléments naturels au campement en forêt

2.5.6 Stimuler l’enfant à exprimer ses sentiments envers la nature qui l’entoure.

4.5 Trouver divers jeux des enfants selon les saisons

4.5.1 Nommer les jeux des enfants selon les saisons.

Tous droits réservés © 2016 ETAPMANITU

.

2e cycle
Précédant