UNIVERS SOCIAL – ARTS VISUELS / Territoires – Assemblage – 3e cycle du primaire


LA DIVERSITÉ PAR LE BÂTON ORATOIRE PROJET Réaliser un bâton oratoire selon les traditions des Premières Nations. MATÉRIEL LE MATÉRIEL D’ART EST FOURNI PAR ETAPMANITU 1. Papier 11 x 17 pouces  2. Crayon mine, gomme à effacer, feutres noirs et de couleurs 3. Bâton / branche d’arbre (peut varier entre 25 à 45 cm) (1/élève)

LA DIVERSITÉ PAR LE BÂTON ORATOIRE

PROJET

Réaliser un bâton oratoire selon les traditions des Premières Nations.

MATÉRIEL

LE MATÉRIEL D’ART EST FOURNI PAR ETAPMANITU

1. Papier 11 x 17 pouces 

2. Crayon mine, gomme à effacer, feutres noirs et de couleurs

3. Bâton / branche d’arbre (peut varier entre 25 à 45 cm) (1/élève)

4. Objets trouvés dans la nature : bouts d’écorce, plumes, coquillages (morceaux), perles trouées (beads), petites pierres, etc. 

5. Fil de fer 

6. Bâtons de colle chaude et pistolet.

7. Papier sablé (fin)

8. Rubans de couleurs et/ou lanières de cuir de (+ ou -) 1 m de longueur

LANGAGE PLASTIQUE

Couleurs pigmentaires chaudes : jaune, magenta (rouge), orangé, froides : cyan (bleu), vert, violet

Ligne : courbe, droite,horizontale, verticale, oblique, brisée, circulaire, large, étroite

Motifs : variés, exploités par l’élève

Organisation de l’espace : superposition, asymétrie, chevauchement

Technique : assemblage

Volume : formes tridimensionnelles

OUTILS PÉDAGOGIQUES

–  Vidéo sur le mode de vie innu – Enseignement traditionnel Communauté Mashteuiatsh Production Manitu Inc. Durée : 4 min 55 s.

.

– Motifs utilisés par les Premières Nations

– Document sur la signification des symboles utilisés par les autochtones 

– Fiche d’auto évaluation

Prototypes

–  Le bâton de paroles

–  Carnet de traces

Ce projet est financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

.

CONTENU D’APPRENTISSAGEMINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DU QUÉBEC

Démarche de recherche et de traitement de l’information

À la fin du 3e cycle, l’élève doit pouvoir :

Prendre connaissance d’un problème : définir un problème

Cueillir et traiter l’information : critiquer les données: repérage d’informations historiques dans un document

Communiquer le résultat de sa recherche : choisir les mots appropriés

COMPÉTENCE 3 – S’ouvrir à la diversité des sociétés et de leur territoire

Cheminement de l’élève: il progresse dans le développement de la compétence à s’ouvrir à la diversité des sociétés et de leur territoire. En partant de réalités observables, il relève des ressemblances et des différences dans l’organisation des sociétés et dans celle de leur territoire. Il développe son jugement critique en apprenant à exprimer son point de vue sur les forces et les faiblesses des sociétés et des territoires qu’il observe, à le confronter à celui d’autres élèves, à le défendre et à le nuancer au besoin.

Composante de la compétence Prendre position face aux forces et aux faiblesses perçues des sociétés et de leur territoire

Critères d’évaluation

  • Établissement des forces et des faiblesses des organisations sociales et territoriales
  • Recours à des arguments pertinents dans la défense de sa vision de la diversité des sociétés et de leurs territoires

Attentes de fin de cycle : il indique des forces ou des faiblesses des organisations sociales et territoriales observées. Il confronte à celles des autres sa vision de la diversité des sociétés et de leur territoire et il la défend. Il utilise, pour ce faire, des arguments et un vocabulaire précis.

COMPÉTENCE TRANSVERSALE 3 Exercer son jugement critique

Évolution de la compétence : il parvient, fût-ce sommairement, à dégager des valeurs, des principes, des droits et des devoirs sur lesquels il va fonder son jugement. Il peut remettre en question son jugement et accepte d’en débattre avec les autres.

Composante de la compétence – Relativiser son jugement : comparer son jugement à ceux des autres ; Reconnaître ses préjugés

Critères d’évaluation

  • Cohérence entre le jugement et ses référents
  • Ouverture à la remise en question du jugement

DOMAINE GÉNÉRAUX DE FORMATION – Environnement et consommation Intention éducative
Amener l’élève à entretenir un rapport dynamique avec son milieu, tout en gardant une distance critique à l’égard de l’exploitation de l’environnement, du développement technologique et des biens de consommation.

Axe de développement – Conscience des aspects sociaux, économiques et éthiques du monde de la consommation

  • Interdépendance des personnes, des peuples et de leurs réalisations
  • Conséquences de la mondialisation sur les cultures

LIEN CULTUREL – Ouverture sur la vidéo – Enseignement traditionnel Communauté Mashteuiatsh Production Manitu Inc. Durée : 4 min 55 s.

LIENS ARTISTIQUES

La formation en arts plastiques alphabétise visuellement l’élève, développe son potentiel créateur au regard du monde visuel et ses habiletés à symboliser, à exprimer et à communiquer par le biais de l’image.

À la fin du 3e cycle, l’élève doit pouvoir :

Tracer à main levée.

Déchirer, entailler, découper, enduire une surface de colle.

COMPÉTENCE 2 – Réaliser des créations plastiques médiatiques

Cheminement de l’élève: sa réalisation est guidée par des intérêts d’ordre social, affectif et cognitif. Elle résulte de gestes contrôlés, d’une utilisation pertinente et
variée du langage plastique et d’une organisation complexe des éléments qui la composent. Il décrit ce qu’il a appris et les moyens qu’il a utilisés.

Composante de la compétence – Partager son expérience de création médiatique : organiser les éléments résultant de ses choix selon le messe et le destinataire

Critères d’évaluation

  • Utilisation pertinente de gestes transformateurs spontanés, précis et contrôlés
  • Organisation complexe des éléments

Attentes de fin de cycle : sa réalisation est personnelle, traduit sa perception du réel et contient des éléments explicitant le message en fonction des destinataires et de leur culture immédiate. Elle résulte de gestes contrôlés, d’une utilisation pertinente et variée du langage plastique et d’une organisation complexe des éléments qui la composent.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES INNUS

Par Anne-Marie André / Uashat, Qc

OBJECTIF GLOBAL
Les objectifs pédagogiques innus
veulent susciter chez l’enfant la connaissance et le respect de son groupe ethnique, de son environnement et de ses traditions et favoriser la découverte des divers aspects de la vie innue d’hier et d’aujourd’hui.

OBJECTIFS GÉNÉRAUX
1
. Connaître et respecter son groupe ethnique

OBJECTIFS TERMINAUX

1.2 Découvrir des moyens à prendre pour que la vie en société lui permette de satisfaire ses propres besoins

1.2.2 À partir d’exemples de sa vie quotidienne, indiquer des besoins intellectuels a satisfaire pour s’épanouir.

Tous droits réservés © 2016 ETAPMANITU