LANGUES – MUSIQUE / Écriture – Chant – 2e cycle du primaire


LA POÉSIE PAR LE TYRHME PROJET Créer les paroles d’une chanson sur l’amour, l’amitié et la liberté en utilisant des éléments du langage musical. Voici une réalisation du projet en classe : Sur la mélodie d’une chanson de Barbara – Dis, quand reviendras-tu ? École Tshishneshinu, Mani utenam, Qc. Classe de Josée Bellemare, CAA, 2018-2019

LA POÉSIE PAR LE TYRHME

PROJET

Créer les paroles d’une chanson sur l’amour, l’amitié et la liberté en utilisant des éléments du langage musical.

Voici une réalisation du projet en classe :

Sur la mélodie d’une chanson de Barbara – Dis, quand reviendras-tu ?

École Tshishneshinu, Mani utenam, Qc. Classe de Josée Bellemare, CAA, 2018-2019

.

MATÉRIEL

LE MATÉRIEL EST FOURNI PAR ETAPMANITU

1. Papier 11 x 17 pouces (1/élève)

2. Crayon mine, gomme à effacer et crayon feutre noir

3. Instruments variés

4. Instruments trouvés

5. Logiciel d’enregistrement

.

LANGAGE MUSICAL          

Code traditionnel

STRUCTURE

Terme de dynamique – intensité et nuances : pianissimo pp (très doux), piano p (doux), forte ƒ (fort), fortissimo ƒƒ (très fort), crescendo < (ascendant), decrescendo > (descendant)

Termes de mouvements – tempo : lente (très lent), moderato (modéré), allegro (rapide), presto (très rapide), andante (ni vite, ni lent)  

Hauteur – registre (aigu, moyen, grave)

Durée : long, très long, court, très court, silence

Timbre : voix – homme/femme

MOYENS SONORES

Voix : chantée, effets vocaux

Corps : percussions corporelles

Instruments : percussions (bois, métal, peau)

Organisation rythmique : basée sur un nombre déterminé de pulsations 

.

OUTILS PÉDAGOGIQUES

Vidéo sur le mode de vie innu – Enseignement traditionnel – Production Manitu inc.

MinaikussDurée : 2 min 41 s.

.

.

.

Vidéo officielle

.

.

Photocopies (à imprimer, à découper et à coller)

.

.

.

.

Code  non traditionnel

.

.

.

.

Carnet de traces

.

.

Prestation de la pièce musicale (Sam : guitare à 12 cordes/voix)

.

.

Ce projet est financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

    .

    .

    .

CARNET DE TRACES

Les élèves fabriquent un carnet de traces de 8 pages et compilent les informations suivantes :

PAGE COUVERTURE : choisir et dessiner un symbole ou un instrument de musique, écrire son nom en bas au centre.

Page 2 : coller le nom des termes de mouvements (en italien) et écrire leur signification en français – tempo.

Page 3 : coller le nom des termes de dynamique (en italien) et écrire leur signification en français – intensité et nuances.

Page 4 : dessiner des éléments du code non traditionnel conventionnel.

Page 5 : coller une copie du code non traditionnel conventionnel.

Page 6 : écrire des termes de la structure du langage musical : registre, timbre et temps (durée).

Page 7 : composer et écrire deux phrases de six syllabes chacune.

Page 8 : écrire et répondre à deux questions parmi celles mentionnées.

Réalisation d’un carnet de traces

.

.

ÉTAPES DU COURS

Jour 1

1. Présentation de l’artiste et du projet. Qu’est-ce qu‘un Alexandrin ? C’est, en métrique classique, un vers composé, formé de deux hémistiches (ou sous vers) de six syllabes chacun.

2. Visionner la vidéo sur le mode de vie des Innus Minaikuss Production Manitu inc. Durée : 2 min 41 s.

3. L’élève réalise un carnet de traces en manipulant et en pliant un papier 11 x 17 pouces en 8 carrés égaux. Il repère la page couverture et écrit son nom au bas de la page. Il numérote ensuite les pages de 2 à 8 dans les coins extérieurs au bas de chaque page.

4. Performance de l’artiste sur une guitare à 12 cordes, d’une chanson de Barbara – Dis, quand reviendras-tu ?

5. Coller le nom des termes de mouvements (en italien) – tempo : lente (très lent), moderato (modéré), allegro (rapide), presto (très rapide), andante (ni vite, ni lent). Écrire « Tempo » en haut de la page 2. Écrire leur signification en français. Discuter des effets musicaux associés à chacun.

.

6. Coller le nom des termes de dynamique (en italien) – intensité et nuances : pianissimo pp (très doux), piano p (doux), forte ƒ (fort), fortissimo ƒƒ (très fort), crescendo < (ascendant), decrescendo > (descendant). Écrire « intensité et nuances » en haut de la page 3. Écrire leur signification en français ainsi que le petit symbole pour chacun. Discuter des effets musicaux associés à chacun.

.

Entre le jour 1 et le jour 2

L’enseignant s’assure de la compréhension de l’élève : tempo (page 2) – intensité et nuances (page 3).

Jour 2

7. Écrire un alexandrin : en équipe de deux, composer et écrire deux phrases de six syllabes et qui se terminent par une rime, page 7 (ex. : Je t’offre une journée d’amour et d’amitié.). 

8. Écrire et répondre à deux questions parmi celles mentionnées : ou, quand, quoi, comment, pourquoi, à qui, page 8, (ex. : quoi ? (il s’agît de ?) une journée d’amour et d’amitié – à qui ? à toi), page 8.

.

9. Qu’est-ce que la structure du langage musical ? Hauteur – registre : aigu, moyen, grave ; timbre : voix – homme/femme) et durée : long, très long, court, très court. Écrire « structure du langage musical » en haut de la page 6. Écrire un terme pour chacun.

.

10. Présentation du code non traditionnel conventionnel. Coller une copie du code dans son carnet de traces, page 5. Écrire « Code non traditionnel conventionnel » en haut de la page 4. Choisir, écrire et dessiner des éléments.

.

11. Dessiner un symbole ou un instrument de musique pour représenter son expérience (ex. : une note de musique, une guitare, un piano) sur la page couverture. Tracer les lignes de contour au feutre noir.

Entre le jour 2 et le jour 3

L’enseignant s’assure de la compréhension de l’élève : alexandrin (page 7), réponse à deux questions (page 8), structure du langage musical (page 6), éléments du code non traditionnel conventionnel (page 4).

L’artiste place les alexandrins sur la mélodie apprise.

Jour 3

12. Récapitulation – Préparation : en équipe de deux, relire les alexandrins. Choisir trois éléments du code non traditionnel.

13. Démonstration : performance de l’artiste (tous les alexandrins sont placés l’un à la suite de l’autre).

14. Discuter sur l’importance d’écouter les autres. Au son de la guitare, chaque élève chante (ou récite) son alexandrin.

15. Premier enregistrement. Première écoute.

16. Deuxième et dernière performance. Écoute de la création musicale.

.

CONCLUSION

Réflexions et évaluation des mesures à prendre pour développer des attitudes d’ouverture sur le monde et de respect de la diversité.

EXTENSIONS

1 Auto évaluation à partir d’une fiche.

2. Écrire le poème sur un grand carton. Dessiner et mettre en couleurs les symboles (pages couvertures) autour du poème.

GLOSSAIRE

Alexandrin est, en métrique classique, un vers composé, formé de deux hémistiches (ou sous vers) de six syllabes chacun.

Intensité tout ce qui concerne le volume des sons et se variations.

Organisation rythmique manière dont la musique se trouve structurée, agencée; la structure elle-même.

Poésie quand un poème, ou une strophe, ne sont composés que de vers identiques, on les qualifie d’« isométriques ». Dans le cas contraire, ils sont dits « hétérométriques ».

Pulsation battement régulier qui sert de repère pour exécuter les différents rythmes.

Symbole concept, une représentation pensée chez un individu en particulier ou un groupe en général; l’association faite par la pensée est déclenchée à partir des sens humains percevant quelque chose.

Tempo la vitesse de la pulsation. L’appareil qui indique le tempo est le métronome.

Temps la durée comprise entre deux pulsations.

Terme de dynamique intensité et nuances.

Termes de mouvements tempo.

Timbre ce qui permet de différencier la sonorité des instruments. La même note jouée par un violon ou par une flûte aura un timbre différent.

.

.

CONTENU D’APPRENTISSAGEMINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DU QUÉBEC

À la fin du 2e cycle, l’élève doit pouvoir :

Explorer et utiliser la structure des textes : textes qui mettent en évidence le choix des mots, des images et des sonorités ; répétitions avec ajout cumulé de nouveaux éléments

Explorer de nouveaux éléments littéraires à des fins d’utilisation ou d’appréciation : expressions, jeux de sonorités

COMPÉTENCE 2 – Écrire des textes variés

Cheminement de l’élève : il accède à de nouvelles stratégies liées à son processus personnel d’écriture, il cerne de mieux en mieux sa démarche, reconnaît les éléments qui favorisent la réussite de sa communication et se fixe de nouveaux défis à sa mesure. Il enrichit ses connaissances en syntaxe de même qu’en orthographe d’usage, apprend à effectuer plusieurs accords dans la phrase et consulte régulièrement différents outils de référence.

Composante de la compétence – Exploiter l’écriture à diverses fins

Critères d’évaluation

  • Pertinence et suffisance des idées liées au sujet, à l’intention et au destinataire
  • Organisation appropriée du texte
  • Efficacité des stratégies de rédaction utilisées

Attentes de fin de cycle : en plus d’utiliser un vocabulaire correct et varié, l’élève orthographie correctement la plupart des mots d’usage fréquent et il effectue l’accord du déterminant et de l’adjectif avec le nom et l’accord du verbe avec le sujet dans les cas simples.

COMPÉTENCE TRANSVERSALE 4

Mettre en œuvre sa pensée créatrice

Évolution de la compétence : il dégage des modèles d’actions inusités et commence à faire preuve d’autonomie dans sa démarche de création.

Composante de la compétence – Imaginer des façons de faire : se représenter différents scénarios et en projeter diverses modalités de réalisation

Critères d’évaluation

  • Diversité des possibilités de réalisation inventoriées
  • Originalité des liens entre les éléments
  • Dynamisme du processus

DOMAINE GÉNÉRAUX DE FORMATION – Vivre ensemble et citoyenneté
Intention éducative
Permettre à l’élève de participer à la vie démocratique de l’école ou de la classe et de développer des attitudes d’ouverture sur le monde et de respect de la diversité.

Axe de développement – Engagement dans l’action dans un esprit de coopération et de solidarité

  • Principes, règles et stratégies du travail d’équipe
  • Dynamique d’entraide avec les pairs

LIEN CULTURELEnseignement traditionnelMinaikuss Production Manitu inc. Durée : 2 min 41 s.

LIENS ARTISTIQUES

La formation musicale développe le sens auditif de l’élève, son potentiel créateur au regard du monde sonore et ses habiletés à s’exprimer et à communiquer par la musique.

À la fin du 2e cycle, l’élève doit pouvoir :

Utiliser des moyens sonores variés : corps, voix, objets sonores ou instruments de percussion de manipulation simple, auxquels s’ajoutent les instruments mélodiques.

COMPÉTENCE 1 – Inventer des pièces vocales ou instrumentales

Cheminement de l’élève : il apprend à utiliser chacune des étapes de la démarche de création et exploite des éléments du langage musical et de techniques, des moyens sonores et des structures, tout en enrichissant ses idées de création grâce au partage avec les autres.

Composante de la compétence – Exploiter des moyens sonores, des éléments du langage musical et de technique.

Critères d’évaluation

  • Relation entre sa réalisation et la proposition de création
  • Utilisation pertinente et variée des éléments du langage musical

Attentes de fin de cycle : il prend en considération les étapes de la démarche de création. Souvent guidé par des intérêts d’ordre affectif et social, il traduit dans sa réalisation les aspects dominants de la proposition de création.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES INNUS

Par Anne-Marie André / Uashat, Qc

OBJECTIF GLOBAL
Les objectifs pédagogiques innus
veulent susciter chez l’enfant la connaissance et le respect de son groupe ethnique, de son environnement et de ses traditions et favoriser la découverte des divers aspects de la vie innue d’hier et d’aujourd’hui.

OBJECTIFS GÉNÉRAUX

1. Connaître et respecter son groupe ethnique

OBJECTIFS TERMINAUX

1.3 Trouver les qualités à développer pour conserver son identité innue

1.3.3 Raconter un événement qui illustre bien une des qualités du peuple innu.

Tous droits réservés © 2016 ETAPMANITU

.

Suivant
Retour