UNIVERS SOCIAL – ARTS VISUELS / Communautés – Sculpture – 3e cycle du primaire


LA DIVERSITÉ PAR LE FIL DE FER PROJET Réaliser une sculpture inspirée des réalités autochtones. Voici quelques réalisations du projet en classe : . . MATÉRIEL LE MATÉRIEL D’ART EST FOURNI PAR ETAPMANITU 1. Papier 14 x 17 pouces (1/élève) 2. Crayon mine, gomme à effacer et crayon feutre noir (1/élève) 3. Fil de fer 

LA DIVERSITÉ PAR LE FIL DE FER

PROJET

Réaliser une sculpture inspirée des réalités autochtones.

Voici quelques réalisations du projet en classe :

École Jean-du-Nord, Sept-Îles, Qc. Classe de Johanne Charest, adaptation scolaire, 2019-2020

.

École Marie-Immaculée, Sept-Îles, Qc. Classe de Mylène Boucher, troisième cycle du primaire, 2017 – 2018

.

MATÉRIEL

LE MATÉRIEL D’ART EST FOURNI PAR ETAPMANITU

1. Papier 14 x 17 pouces (1/élève)

2. Crayon mine, gomme à effacer et crayon feutre noir (1/élève)

3. Fil de fer  (1/élève)

4. Papier de soie de couleurs variées

LANGAGE PLASTIQUE

Forme : arrondie, angulaire

Ligne : courbe, droite

Technique : modelage

Volume : formes tridimensionnelles

OUTILS PÉDAGOGIQUES

– Vidéo sur le mode de vie innu Enseignement traditionnel 3 Nations Production Manitu Inc. Durée : 5 min 4 s.

.

Prototypes

–  Sculpture (fil de fer)

.

Ce projet est financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

.

CONTENU DU CARNET DE TRACES

Les élèves fabriquent un carnet de traces de 8 pages et compilent les informations suivantes :  

PAGE COUVERUTURE : écrire son nom en bas au centre, dessiner à main levée, les contours d’une image sans le lever le crayon de la page.

Page 2 : écrire les informations reliées à la nation qui figure sur la carte.

 Page 3 : suite de la page 2.

Page 4 : dessiner une histoire en une ligne continue. 

Page 5 : suite de la page 4.

Page 6 : écrire le nom de l’élément culturel apparaissant sur l’image ainsi que des informations pertinentes sur cet élément.

Page 7 : coller une carte géographique d’un territoire. Écrire le nom des villes et villages en les indiquant par des flèches.

Page 8 : suite de la page 7.

Réalisation d’un carnet de traces

.

.

ÉTAPES DU COURS

Jour 1

1. Présentation de l’artiste et du projet : la sculpture dans la culture.

2. Visionner la vidéo 3 Nations Production Manitu Inc. Durée : 4 min 59 s.

3. L’élève réalise un carnet de traces en manipulant et en pliant un papier 14 x 17 pouces en 8 carrés égaux. Il repère la page couverture et écrit son nom au bas de la page. Il numérote ensuite les pages de 2 à 8 dans les coins extérieurs.

4. Discuter sur le mode de vie des 3 nations : innue, mi’gmaq et inuite. Cueillir l’information – Pour chaque nation, définir les ressemblances et les différences suivantes : territoire, transport, croyance, démonstration culturelle, habitation, expression artistique et nourriture. Écrire au tableau : séparer en 3 colonnes les 3 nations et écrire les éléments ci-dessus ainsi que les réponses. 

5. À tour de rôle, piger une carte géographique. Coller sur les pages 7 et 8. Écrire le nom de la nation auquel elle se rapporte en haut de la page 2. Écrire les informations, reliées à la nation figurant sur la carte, à la page 2 et 3, (ex. : inuit : glace, kayak, agloolik, chant de gorge, igloo, inukshuk, baleine).

6. En équipe (tous les élèves ayant pigé le même territoire), trouver le nom des villes appartenant à son territoire (voir la carte page 7 et 8). Écrire autour de la carte en utilisant des flèches pour plus de précision.

Entre le jour 1 et le jour 2

L’enseignant s’assure que les informations figurent dans les carnets de traces – carte géographique (pages 7 et 8) – culture et traditions (pages 2 et 3).

Jour 2

7. Raconter une histoire. Tracer une ligne continue dans son carnet de traces en utilisant un feutre noir (ex. : La journée d’un pêcheur : il quitte sa tante, le soleil se lève, il prend son canot, il longe une montagne, il pêche un gros poisson, il fait un feu, il fait cuire son poisson, la lune monte dans le ciel, il va dormir et ronfle.) pages 4 et 5.

8. Piger une image à tour de rôle. Question : cette image représente t-elle un aspect de la vie de la nation à laquelle se rapporte la carte géographique ? Si non, piger de nouveau. Si oui, garder l’image. Placer l’image dans le carnet de traces.

9. Tracer les lignes de contour de l’image sur la page couverture du carnet de traces, au crayon feutre noir, sans lever son crayon : ouvrir complètement le carnet de traces, placer l’image sous la page. On peut utiliser la surface d’une fenêtre comme source de lumière.

10. Démonstration : styliser le dessin sur une feuille. À partir du dessin sur la couverture du carnet de traces, redessiner l’élément à l’envers (ce croquis servira à réaliser l’ombre de la sculpture.

11. Écrire le nom de l’élément culturel apparaissant sur l’image en haut de la page 6. Trouver des informations pertinentes sur cet élément (ex. : Le caribou chez les Innus. Traditionnellement, tous les Innus vénéraient le caribou. Celui-ci avait un dieu puissant qu’on appelle Papakassiku , le maître des animaux terrestres.) Écrire, page 6.

Entre le jour 2 et le jour 3

L’enseignant s’assure que l’élève a complété son carnet de traces.

Jour 3

12. Démonstration : plier le fil de fer en commençant par une extrémité, utilisant le fil de fer tel un crayon, et de la même façon. Donner forme à la sculpture en respectant les lignes du dessin (réalisé sur le papier de soie ou à partir de l’image). Ne pas entourer un pied plus d’une fois.

13. La sculpture devra se tenir debout, différents choix sont proposés : pour former une loupe, commencer ou terminer par une grande loupe au sol ; deux loupes, commencer par une loupe au sol et terminer par une autre toujours au sol, soit à l’avant et à l’arrière de la sculpture. Avant de couper le fil, s’assurer qu’il n’y manque aucun élément.

14. Choisir un papier de soie d’une couleur selon la nation (ex. : vert terre/Innu – bleu mer/ Mi’gmaqs – blanc glace/ Inuit. Retracer les lignes de contour (du dessin à l’envers) sur du papier de soie, découper et placer sous la loupe (ou pieds) de la sculpture. 

15. Présentation orale, si le temps le permet.

CONCLUSION

Réflexions et évaluation des mesures à prendre pour entretenir un rapport dynamique avec son milieu, tout en gardant une distance critique à l’égard de l’exploitation de l’environnement.

EXTENSIONS

1. Auto évaluation à partir d’une fiche.

2. Réaliser une petite carte sur laquelle les caractéristiques sont inscrites en vue d’une exposition.

GLOSSAIRE

Culture le comportement d’un humain dans un environnement déterminé.

Création plastique médiatique représentation artistique qui implique la communication d’un message précis qui tient compte de la culture immédiate d’un public ciblé. 

Symbole un concept, une représentation pensée chez un individu en particulier ou un groupe en général ; l’association faite par la4 pensée est déclenchée à partir des sens humains percevant quelque chose.

Tracer à main levée technique de dessin qui se réalise à la main, sans ustensile de guidage ou instrument de mesure comme une règle ou un compas.

.

.

CONTENU D’APPRENTISSAGEMINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DU QUÉBEC

Démarche de recherche et de traitement de l’information

À la fin du 3e cycle, l’élève doit pouvoir :

Prendre connaissance d’un problème : définir un problème

Cueillir et traiter l’information : critiquer les données – repérage d’informations historiques dans un document

Communiquer le résultat de sa recherche : choisir les mots appropriés

COMPÉTENCE 3 – S’ouvrir à la diversité des sociétés et de leur territoire

Cheminement de l’élève : en partant de réalités observables, il relève des ressemblances et des différences dans l’organisation des sociétés et dans celle de leur territoire. Il partage sa vision de la diversité des sociétés et des territoires observés en utilisant des supports diversifiés tels des schémas, des tableaux, des illustrations.

Composante de la compétence – Dégager les principales ressemblances et différences entre les sociétés et entre les territoires

Critères d’évaluation

  • Description de ressemblances et de différences dans l’organisation des sociétés et des territoires
  • Recours à des arguments pertinents dans la défense de sa vision de la diversité des société et de leurs territoires

Attentes de fin de cycle : il présente sa vision de la diversité des sociétés et de leur territoire à l’aide de supports variés. Il indique des différences dans les contextes géographiques et historiques des sociétés observées.

COMPÉTENCE TRANSVERSALE 1 – Exploiter l’information

Évolution de la compétence : il sait comparer l’information issue de diverses sources et sélectionner les éléments d’information appropriés pour répondre à ses besoins. Il est en mesure de distinguer les données importantes des données secondaires.

Composante de la compétence – S’approprié l’information : sélectionner les sources pertinentes; recouper les éléments d’information provenant de diverses sources; dégager des liens entre ses acquis et ses découvertes

Critères d’évaluation

  • Consultation de sources variées
  • Sélection de données pertinentes

DOMAINE GÉNÉRAUX DE FORMATION – Environnement et consommation Intention éducative
Amener l’élève à entretenir un rapport dynamique avec son milieu, tout en gardant une distance critique à l’égard de l’exploitation de l’environnement, du développement technologique et des biens de consommation.

Axe de développement – Présence à son milieu

  • Sensibilité à l’environnement naturel et humain
  • Compréhension de certaines caractéristiques et de phénomènes de son milieu

LIEN CULTUREL – Enseignement traditionnel – 3 Nations Production Manitu Inc. Durée : 5 min 4 s.

LIENS ARTISTIQUES

La formation en arts plastiques alphabétise visuellement l’élève, développe son potentiel créateur au regard du monde visuel et ses habiletés à symboliser, à exprimer et à communiquer par le biais de l’image.

À la fin du 3e cycle, l’élève doit pouvoir :

Tracer à main levée.

Plier et pincer un matériaux malléable.

COMPÉTENCE 2 – Réaliser des créations plastiques médiatiques

Cheminement de l’élève : c’est de façon plus consciente que l’élève utilise chacune des étapes de la démarche de création. À la suite d’expérimentations variées, il transforme des matériaux de façon plus contrôlée et il prend en considération les messages à transmettre et la culture immédiate des destinataires.

Composante de la compétence – Exploiter des gestes transformateurs et des éléments du langage plastique selon le message et le destinataire

Critères d’évaluation

  • Présence d’éléments explicitant le message et intégrant des repères culturels en fonction des destinataires
  • Utilisation pertinente de gestes transformateurs spontanés, précis et contrôlés

Attentes de fin de cycle : sa réalisation est personnelle traduit sa perception du
réel et contient des éléments explicitant le message en fonction des destinataires et de leur culture immédiate. Elle résulte de gestes contrôlés, d’une utilisation pertinente et variée du langage plastique et d’une organisation complexe des éléments qui la composent.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES INNUS

Par Anne-Marie André / Uashat, Qc

OBJECTIF GLOBAL
Les objectifs pédagogiques innus
veulent susciter chez l’enfant la connaissance et le respect de son groupe ethnique, de son environnement et de ses traditions et favoriser la découverte des divers aspects de la vie innue d’hier et d’aujourd’hui.

OBJECTIFS GÉNÉRAUX
2. Explorer l’environnement naturel des innus
5. Reconnaître les différents aspects de la vie innue d’aujourd’hui

OBJECTIFS TERMINAUX
2.5 Nommer les éléments naturels au campement en forêt

2.5.2 Identifier un élément naturel utile à l’homme.

5.1.4 Comparer les moyens de transport d’hier à ceux d’aujourd’hui utilisés par les Innus.

Tous droits réservés © 2016 ETAPMANITU