LANGUES – ARTS VISUELS / Lecture – Dessin – 2e cycle du primaire

LA POÉSIE PAR LA BANDE DESSINÉE

PROJET

Illustrer un poème qui nous parle du territoire des Innus et créer une mini bande dessinée en équipe.

AMOUR – Crayons-feutres sur papier régulier, 8,5 x 11 pouces.

Suivant
Précédent

.

4e année, classe de Marie-Josée Boucher, école Marie-Immaculée, Sept-Îles (Québec), 2021-2022

.

4e année, classe de Katia Vaillancourt, école Marie-Immaculée, Sept-Îles (Québec), 2021-2022

.

4e année, classe de Katia Vaillancourt, école Marie-Immaculée, Sept-Îles (Québec), 2020-2021

.

.

MATÉRIEL

LE MATÉRIEL D’ART EST FOURNI PAR ETAPMANITU

1. Papier régulier, 11 x 17 po (1 par élève)

2. Papier régulier, 8,5 x 11 po (1 par équipe)

3. Crayon à mine, gomme à effacer

4. Crayon-feutre noir à pointe fine (1 par élève)

5. Crayons-feutres de couleurs variées (1 paquet par équipe)

6. Bâton de colle

.

LANGAGE PLASTIQUE

Couleurs primaires : jaune primaire, cyan, magenta

Couleurs secondaires : orangé, vert, violet

Formes : arrondie, angulaire

Matériau : papier

Organisation de l’espace : répétition, alternance

Technique : dessin

Tracer à main levée

.

OUTILS PÉDAGOGIQUES

Vidéo sur le mode de vie innu – Enseignement traditionnel – Production Manitu inc.

ShakaniDurée : 3 min 8 s.

.

.

.

Poèmes (à imprimer, à découper et à coller)

.

.

Document (à imprimer, à découper et à coller)

.

.

.

.

.

Carnet de traces

.

.

Ce projet est financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

.

.

CONTENU DU CARNET DE TRACES

Les élèves fabriquent un carnet de traces de 8 pages et compilent les informations suivantes :

PAGE COUVERTURE : écrire son nom en bas, au centre ; dessiner des éléments liés à un ou à plusieurs vers.

Page 2 : écrire cinq mots liés à la vidéo.

Page 3 : écrire cinq mots liés à des images mentales ; dessiner cinq symboles.

Page 4 : coller une photocopie de la liste des trois couleurs primaires et des trois couleurs secondaires.

Page 5 : écrire la signification du blanc et du noir en arts visuels.

Page 6 : coller un poème ; entourer quatre ou cinq mots-clés.

Page 7 : écrire cinq mots liés à des images mentales.

Page 8 : illustrer cinq mots en utilisant des symboles.

Réalisation d’un carnet de traces

.

.

ÉTAPES DU COURS

Jour 1

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI (tableau blanc interactif) :

– la vidéo sur le mode de vie innu pour le visionnement

– les étapes du dessin à la bande dessinée pour consultation.

.

Imprimer et couper les poèmes en trois ou quatre copies, format env. 5 x 4 po (1 par élève).

.

Distribuer à chaque élève :

– un papier régulier, 11 x 17 po

– un poème (le même poème à chaque élève d’une même équipe)

– un bâton de colle.

.

1. Présenter l’artiste et le projet. Présentation de la bande dessinée et d’un poème de Philippe McKenzie. Comment réaliser une bande dessinée ? Consulter les étapes du dessin à la bande dessinée (sur le TBI).

Qu’est-ce que la poésie ? C’est l’art d’évoquer et de suggérer les sensations, les impressions, les émotions les plus vives par l’union intense des sons, des rythmes, des harmonies, en particulier par les vers ; du grec création.

Selon Joséphine Bacon, poétesse, parolière et réalisatrice innue :

« La poésie et la tradition orale de mon peuple me suivent depuis mon enfance. Ma poésie au quotidien s’adresse à la mémoire collective, à la nature débridée, à la sagesse, et aux ancêtres. »

2. Visionner la vidéo sur le mode de vie innu — Production Manitu inc. — Shakani — Durée : 3 min 8 s.

3. L’élève réalise un carnet de traces en manipulant et en pliant un papier de 11 x 17 pouces, en 8 carrés égaux. Il repère la page couverture et écrit son nom au bas de la page. Il numérote ensuite les pages de 2 à 8 dans les coins extérieurs.

4. Écrire au tableauTrouver plusieurs mots à la suite du visionnement du petit film (p. ex. : canot, tipi, bois, raquettes, pêche, etc.). Choisir et écrire cinq mots dans son carnet de traces, page 2. Optionnel : placer en ordre de priorité à l’aide de nombres.

.

5. Qu’est-ce qu’une image mentale ? C’est une technique utilisée pour décrire la représentation cérébrale mémorisée ou imaginée d’un objet physique, d’un concept, d’une idée, ou d’une situation. Reconnaître instantanément les mots appartenant à son vocabulaire visuel : associer les mots à des images mentales — Écrire au tableau (p. ex. : lune, triangle, arbre, nuage, poisson). Laisser des espaces entre les mots.

6. Qu’est-ce qu’un symbole ? C’est un concept, une représentation pensée chez un individu en particulier ou un groupe en général (p. ex. : le « M » de McDonald). Dessiner au tableau un symbole pour chaque mot. Dessiner les cinq symboles liés aux mots de la page 2 à la page 3.

.

7. Qu’est-ce qu’une strophe ? C’est un nombre de vers correspondant à un paragraphe. Qu’est-ce qu’un vers ? En poésie, c’est une « phrase » qui se trouve dans une strophe.

Créer des équipes de trois élèves (si le nombre d’élèves n’est pas divisible par trois, diviser en quatre OU ajouter un élève à une ou deux équipes et leur donner des poèmes ayant quatre strophes). Donner le même poème à chaque élève d’une même équipe. Coller le poème à la page 6. Processus de prise de décision (consensus, compromis, etc.) : en équipe, choisir une strophe chacun.

Entre le jour 1 et le jour 2

L’enseignant s’assure de la compréhension de l’élève et vérifie que la collecte de l’information est conforme aux attentes : cinq mots liés au petit film (page 2), cinq symboles liés aux mots (page 3), poème (page 6).

– L’élève choisit et entoure cinq mots-clés (ou groupe de mots trouvés dans la strophe choisie) et il écrit cinq mots qui évoquent une image, page 7.

.

Jour 2

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI le tableau des couleurs primaires et secondaires pour consultation.

Imprimer et couper la liste des trois couleurs primaires et secondaires, format env. 4 x 3 po (1 par élève).

.

Redonner à chaque élève son carnet de traces.

Distribuer à chaque élève :

– une photocopie des trois couleurs primaires et secondaires

– un papier régulier, 8,5 x 11 po (1 par équipe)

– un bâton de colle.

.

8. Consulter le tableau des couleurs primaires et secondaires (sur le TBI). Quelles sont les trois couleurs primaires ? Jaune, magenta et cyan. Et les trois couleurs secondaires ? Orangé, vert et violet. Coller une photocopie, page 4.

9. Quelle est la signification du blanc et du noir en arts visuels ? Le blanc est la réunion de toutes les couleurs et le noir est l’absence de couleur. Écrire à la page 5.

.

10. Que signifie « tracer à main levée » ? C’est une technique de dessin qui se réalise à la main, sans outil de guidage ou instrument de mesure comme une règle ou un compas. Associer les mots (page 7) à des images mentales, dessiner cinq symboles liés à chaque mot, page 8. S’il y a des vers non attribués, déterminer ensemble d’illustrer ou non cette partie… dans une bande dessinée, il peut y avoir une case composée uniquement d’un texte ou même d’un seul mot !

.

11. Qu’est-ce qu’une ligne d’horizon ? C’est une ligne imaginaire circulaire dont l’observateur est le centre et où le ciel et la terre (ou la mer) semblent se confondre.

Redessiner les éléments au crayon mine sur la page couverture (en appuyant assez fort). Choisir de tracer une ligne d’horizon. Encadrer le dessin final de façon à ce que son nom soit à l’extérieur du cadre. Placer des bulles de paroles aux endroits propices.

.

12. Distribuer un papier régulier, 8,5 x 11 po à chaque équipe. Écrire le titre du poème en haut de la page. En équipe, choisir la disposition des cases et dessiner la ligne de contour de chacune ; on peut aussi choisir de placer son dessin dans un espace sans bordure (ligne de contour).

.

Entre le jour 2 et le jour 3

L’enseignant s’assure que les éléments suivants figurent dans les carnets de traces : trois couleurs et trois couleurs secondaires (page 4), signification du blanc et du noir (page 5), cinq mots liés à des images mentales (page 7), cinq symboles liés aux mots (page 8), dessin final (page couverture).

– L’élève retrace les lignes de contour de son dessin final (page couverture) au crayon-feutre noir. Attention : NE PAS COLORIER LES BULLES.

– L’artiste photocopie chaque dessin, insère les textes dans les bulles et reproduit chaque poème en trois ou quatre copies.

Jour 3

PRÉPARATION

Redonner à chaque élève son carnet de traces.

Distribuer à chaque élève :

– une photocopie de la bande dessinée (créée par son équipe)

– un crayon-feutre noir (pointe fine)

– des crayons-feutres de couleurs variées (1 paquet par équipe).

.

13. Afin de vérifier le résultat, colorier d’abord sa page couverture. Choisir les couleurs en équipe de façon à créer une harmonie entre les cases. Attention : NE PAS COLORIER LES BULLES.

.

14. Distribuer à chaque élève une photocopie de la bande dessinée créée par son équipe. Retracer toutes les lignes de contour (sa case seulement) au crayon-feutre noir.

15. Colorier sa case à l’aide de crayons-feutres de couleurs variées.

.

.

CONCLUSION

Réflexion et évaluation des mesures à prendre pour développer des attitudes d’ouverture sur le monde et de respect de la diversité ; améliorer les stratégies du travail d’équipe.

EXTENSIONS

1. Autoévaluation à partir d’une fiche.

2. Photocopier chaque case, assembler les bandes dessinées et reproduire en trois ou quatre copies couleurs (1 par élève). Écrire le nom des artistes en herbe en bas de chaque bande dessinée.

4e année, classe de Katia Vaillancourt, école Marie-Immaculée, Sept-Îles (Québec), 2020-2021

.

3. Ajouter des cases à la bande dessinéeRépondre aux questions suivantes : que s’est-il passé avant et que se passera-t-il ensuite ?

4. Imprimer les poèmes, format 8,5 x 11 pouces ; fixer les bandes dessinées et les poèmes au mur côte à côte.

4e année, classe de Katia Vaillancourt, école Marie-Immaculée, Sept-Îles (Québec), 2020-2021

.

.

GLOSSAIRE

Culture : accumulation personnelle d’éléments qui guident (ou déterminent) le comportement d’un humain dans un environnement donné.

Forme : agencement des structures.

Ligne d’horizon : ligne imaginaire circulaire dont l’observateur est le centre et où le ciel et la terre (ou la mer) semblent se confondre. Partie de la terre, de la mer ou du ciel qui borne cette ligne : apercevoir une voile à l’horizon.

Image mentale : est utilisé pour décrire la représentation cérébrale mémorisée ou imaginée d’un objet physique, d’un concept, d’une idée, ou d’une situation.

Strophe : correspond à un paragraphe. Elle est constituée d’un regroupement de vers qui forment une unité de sens. Comme pour les vers, il existe un vocabulaire précis pour nommer les strophes en fonction du nombre de vers qu’elles contiennent.

Tracer à main levée : technique de dessin qui se réalise à la main, sans outil de guidage ou instrument de mesure comme une règle ou un compas.

Vers : en poésie, est une « phrase » qui se trouve dans une strophe.

.

.

CONTENU D’APPRENTISSAGE – MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DU QUÉBEC

Textes qui mettent en évidence le choix des mots, des images et des sonorités : poème.

Textes qui comportent des interactions verbales : bande dessinée.

A la fin du 2e cycle, l’élève doit pouvoir : 

Repérer les mots porteurs de sens : explorer la structure du texte pour orienter la recherche de sens ; s’ouvrir à l’expérience littéraire.

Organiser l’information : arranger les données en construisant des tableaux, des listes, des graphiques ou en produisant un texte.

COMPÉTENCE 1 – Lire des textes variés

Cheminement de l’élève : il augmente et diversifie son répertoire de stratégies. Il apprend à les choisir et à les adapter en fonction de textes plus longs et plus complexes, non seulement en français, mais aussi dans les autres disciplines scolaires. Il expérimente alors l’étude de textes destinés à lui fournir des renseignements ou des explications précises. Pour s’en approprier le contenu ou pour y réagir, il mobilise, outre les stratégies qu’il a apprises, un certain nombre de connaissances sur le fonctionnement de la langue et l’organisation des textes.

Composante de la compétence – Construire du sens à l’aide de son bagage de connaissances et d’expériences

Critères d’évaluation

  • Extraction des éléments d’information explicites et implicites pertinents
  • Expression de sa propre interprétation d’un texte

Attentes de fin de cycle : dans des textes qui présentent pour lui un défi raisonnable, il comprend les éléments d’information formulés de façon explicite et parfois ceux qui sont implicites. Il a régulièrement recours à la lecture pour accomplir des tâches significatives dans plusieurs disciplines scolaires et dans des contextes variés. Il fait appel à diverses stratégies associées à la lecture, dont certaines lui permettent de mieux saisir et organiser l’information.

COMPÉTENCE TRANSVERSALE 4 – Mettre en œuvre sa pensée créatrice

Évolution de la compétence : il devient capable de s’approprier l’objectif d’une activité et de trouver un moyen de l’atteindre. Il dégage des modèles d’action inusités. Il commence à faire preuve d’autonomie dans sa démarche de création. 

Composante de la compétence – S’engager dans une réalisation : enclencher activement le processus; accepter le risque et l’inconnu; persister dans l’exploration. 

Critères d’évaluation

  • Originalité des liens entre les éléments 
  • Dynamisme du processus 

DOMAINE GÉNÉRAL DE FORMATION – Vivre-ensemble et citoyenneté

Intention éducative
Permettre à l’élève de participer à la vie démocratique de l’école ou de la classe et de développer des attitudes d’ouverture sur le monde et de respect de la diversité. 

Axe de développement – Engagement dans l’action dans un esprit de coopération et de solidarité : principes, règles et stratégies du travail d’équipe ; processus de prise de décision (consensus, compromis, etc.). 

LIEN CULTUREL – Ouverture sur la vidéo – Enseignement traditionnelShakani – Production Manitu inc. Durée : 3 min 8 s.

LIENS ARTISTIQUES

La formation en arts plastiques alphabétise visuellement l’élève, développe son potentiel créateur au regard du monde visuel et ses habiletés à symboliser, à exprimer et à communiquer par le biais de l’image.

À la fin du 2e cycle, l’élève doit pouvoir :

Tracer à main levée (crayon-feutre).

COMPÉTENCE 2 – Réaliser des créations plastiques médiatiques

Cheminement de l’élève : il diversifie son utilisation du langage plastique et exploite des agencements cohérents des éléments dans l’espace, tout en enrichissant ses idées de création grâce au partage avec les autres.

Composante de la compétence – Organiser les éléments résultant de ses choix selon le message et le destinataire

Critères d’évaluation

  • Utilisation pertinente de gestes transformateurs spontanés et précis 
  • Organisation cohérente des éléments

Attentes de fin de cycle : liée à la proposition de création, sa réalisation traduit sa perception du réel. Elle résulte de gestes spontanés et précis, d’une utilisation pertinente du langage plastique et d’une organisation cohérente des éléments qui la composent.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES INNUS

Par Anne-Marie André, Uashat (Québec)

OBJECTIF GLOBAL

Les objectifs pédagogiques innus consistent à susciter chez l’enfant la connaissance et le respect de son groupe ethnique, de son environnement et de ses traditions et à favoriser la découverte des divers aspects de la vie innue d’hier et d’aujourd’hui.

OBJECTIF GÉNÉRAL

2. Explorer l’environnement naturel des Innus

OBJECTIF TERMINAL

2.5  Nommer les éléments naturels au campement en forêt

2.5.6  Stimuler l’enfant à exprimer ses sentiments envers la nature qui l’entoure.

Tous droits réservés © 2016 ETAPMANITU

.

Suivant
Précédent