LANGUES – ARTS VISUELS / Communication – Découpage – 1er cycle du primaire

LES OISEAUX PAR LA COULEUR

PROJET

Réaliser un oiseau qui partage le territoire des Innus et préciser sa démarche en maintenant le contact avec ses pairs.

CHARDONNERET JAUNE –  Crayons de cire sur carton, 5,5 x 4 pouces.

Préscolaire
Suivant

.

.

.

.

2e année, classe de Frédérique Bélanger, école Tshishteshinu, Mani-utenam (Québec), 2022-2023

.

.

1re année, classe de Marie-Claude Cormier, école Tshishteshinu, Mani-utenam (Québec), 2022-2023

.

MATÉRIEL

LE MATÉRIEL D’ART EST FOURNI PAR ETAPMANITU

1. Papier régulier, 11 x 17 po (1 par élève)

2. Crayon à mine, gomme à effacer (1 par élève)

3. Carton blanc, 8,5 x 11 po, coupé en 4, soit : env. 4 x 5,5 po (1 par élève)

4. Papier construction : jaune, rouge, bleu, orange, vert, violet, noir et blanc, env. 3 x 4 po (1 par élève)

.

5. Crayons de cire et crayons-feutres de couleurs variées (1 paquet par table)

6. Bâton de colle (1 par élève)

7. Ciseaux (1 par élève)

.

LANGAGE PLASTIQUE

Gestes : coller, découper

Matériaux : papier, carton

Organisation de l’espace : juxtaposition

Outil : ciseaux

Technique : découpage

.

OUTILS PÉDAGOGIQUES

Vidéo sur le mode de vie innu – Enseignement traditionnel – Production Manitu inc.

Oiseaux, chants – Durée : 4 min 9 s.

.

.

.

.

Oiseaux du Québec (à imprimer et à découper)

.

Documents (à imprimer, à couper et à coller)

.

.

.

.

.

.

.

Carnet de traces

.

Ce projet est financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

.

.

CONTENU DU CARNET DE TRACES

Les élèves fabriquent un carnet de traces de 8 pages et compilent les informations suivantes :

PAGE COUVERTURE : écrire son nom en bas, au centre ; coller une photocopie d’un oiseau en couleur ; écrire « oiseaux » en langue innue « PINESHISHAT », en haut de la page.

Page 2 : coller une photocopie sur les couleurs que voient les oiseaux ; écrire UV dans l’espace prévu.

Page 3 : coller une photocopie du cercle chromatique.

Page 4 : coller une photocopie de noms d’oiseaux en français et en langue innue ; encercler le numéro associé à un oiseau.

Page 5 : suite de la page 4 ; encercler le numéro associé à un oiseau.

Page 6 : coller une photocopie d’une liste de quelques couleurs.

Page 7 : coller une photocopie d’une liste des parties du corps d’un oiseau.

Page 8 : écrire les couleurs associées à un oiseau.

Réalisation d’un carnet de traces

.

ÉTAPES DU COURS

Jour 1

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI (tableau blanc interactif) :

– la vidéo sur le mode de vie innu pour le visionnement

– les oiseaux du Québec en couleur pour consultation

.

– le cercle chromatique pour consultation

.

– une vidéo sur la vision des humains et des animaux.

.

Imprimer et couper le document sur les couleurs que voient les oiseaux, format env. 3 x 4 pouces (1 par élève)

.

– le cercle chromatique, format env. 3 x 4 po (1 par élève)

.

– la liste des couleurs, format env. 3 x 4 po (1 par élève)

Distribuer à chaque élève :

– un papier régulier, 11 x 17 po

– une photocopie sur les couleurs que voient les oiseaux

– une photocopie du cercle chromatique

– une photocopie de la liste des couleurs

– un bâton de colle.

.

1. Présenter l’artiste et le projet. Consulter le document sur les oiseaux du Québec en couleur (sur le TBI) et nommer le nom des oiseaux et les couleurs de ces derniers en groupe.

2. Visionner la vidéo sur le mode de vie innu Oiseaux, chantsProduction Manitu inc. Durée : 4 min 9 s. Quelles actions pouvons-nous poser pour prendre soin des oiseaux ? Par exemple, planter un arbre ; laisser des poils de notre chat ou de notre chien après l’avoir brossé en le disposant dans une boule à foin pour aider à la nidification ; leur donner des graines de tournesol, placer de l’eau fraîche dans le jardin, etc.) 

3. L’élève réalise un carnet de traces en manipulant et en pliant un papier de 11 x 17 pouces en 8 carrés égaux. Il repère la page couverture et écrit son nom au bas de la page. Il numérote ensuite les pages de 2 à 8 dans les coins extérieurs.

4. Ouvrir une discussion sur les oiseaux et leur capacité à voir ce qu’on ne voit pas. Quelles couleurs voient les oiseaux ?Comme les oiseaux sont des tétrachromates, ils voient quatre couleurs : UV, bleu, vert et rouge, alors que nous sommes des trichromates et nous ne pouvons voir que trois couleurs : bleu, vert et rouge. Coller une photocopie à la page 2 du carnet de traces. Écrire UV dans l’espace prévu, en bas de la page.

.

5. Consulter le cercle chromatique (sur le TBI). Qu’est-ce que c’est ? C’est une roue des couleurs répertoriant les nuances des couleurs primaires et leurs mélanges. Coller une photocopie du cercle chromatique, page 3. Coller la liste de quelques couleurs, page 6.

.

Entre le jour 1 et le jour 2

– L’enseignant s’assure de la compréhension de l’élève et vérifie que la collecte d’information est conforme aux attentes : les couleurs que voient les oiseaux (page 2), cercle chromatique (page 3), liste des couleurs (page 6).

Jour 2

PRÉPARATION

Imprimer et couper :

– la liste de noms d’oiseaux en français et en langue innue, format env. 8 x 3 po (1 par élève)

.

les oiseaux du Québec en noir et blanc (avec lignes de contour), format env. 4 x 5,5 po (1 par élève)

.

– les images d’oiseaux du Québec en couleur, format env. 3 x 4 po (1 par élève)

.

– la liste des parties du corps d’un oiseau, format env. 3 x 4 po (1 par élève).

.

Redonner à chaque élève son carnet de traces.

Distribuer à chaque élève :

– une photocopie d’une liste de noms d’oiseaux en français et en langue innue

– une image de son oiseau avec lignes de contour

– une image d’oiseau du Québec en couleur

– une photocopie la liste des parties du corps d’un oiseau

– des ciseaux

– un bâton de colle.

.

6. Qu’est-ce que la culture ? C’est le comportement d’un humain dans un environnement donné. À tour de rôle, piger une image (couleur) d’oiseau. Coller l’image au centre de la page couverture du carnet de traces.

.

7. Coller une photocopie d’une liste de noms d’oiseaux en français et en langue innue ; encercler le nom de l’oiseau en français et en langue innue. Écrire OISEAU en langue innue PINESHISHAT, en haut de la page couverture.

.

8. Coller une photocopie d’une liste des parties du corps d’un oiseau, page 7. Entourer la couleur principale de son oiseau (le corps), page 6. Ouvrir le carnet de traces de façon à voir les pages 6, 7, 8 et couverture ; écrire les couleurs associées à son oiseau et entourer la couleur principale de son oiseau (le corps), page 8. Entourer « blanc » ou « noir », s’il y a lieu.

.

9. Qu’est-ce qu’une ligne de contour ? C’est une ligne ou surface qui borde et délimite extérieurement (un objet, un corps, une figure, une construction). Découper son oiseau (en noir et blanc) sur la ligne de contour ; écrire son nom à l’endos et insérer entre la page couverture et la page 2 de son carnet de traces.

.

.

Entre le jour 2 et le jour 3

– L’enseignant s’assure que les éléments son présents dans les carnets de traces : deux noms de l’oiseau encerclés, soit en français et en langue innue (pages 4 et 5), liste de couleurs ; la couleur principale de son oiseau encerclée (page 6), liste des parties du corps d’un oiseau (page 7), couleurs associées à son oiseau (page 8), image couleur d’un oiseau, oiseau en langue innue PINESHISHAT (page couverture), oiseau découpé (entre la page couverture et la page 2).

– L’élève termine son carnet de traces.

Jour 3

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI (tableau blanc interactif) les étapes de la réalisation.

.

Imprimer et découper dans du carton blanc, les oiseaux (en noir et blanc) de façon à créer gabarits, format env. 4 x 5,5 po (1 par élève).

Couper du carton blanc, format 8,5 x 11 po, coupé en 4, soit : env. 4 x 5,5 po (1 par élève)

– du papier construction : jaune, rouge, bleu, orange, vert, violet, noir et blanc, format env. 3 x 4 po (1 par élève)

Redonner à chaque élève son carnet de traces.

Distribuer à chaque élève :

– un carton blanc

– un gabarit de son oiseau

– une image de son oiseau avec lignes de contour (identifié à son nom)

– du papier de construction, couleur du corps de l’oiseau

– des crayons de cire et des crayons-feutres de couleurs variées (1 paquet de chaque par table)

– un bâton de colle

– des ciseaux.

.

10. Démonstration — Placer un gabarit d’oiseau sur du papier construction ayant la couleur du corps de son oiseau, tracer la ligne de contour au crayon à mine d’abord, puis retracer au crayon-feutre noir. Découper sur la ligne de contour.

.

11. Démonstration — À l’aide de l’image de son oiseau (identifié à son nom), découper une partie de l’oiseau sur la ligne de contour (p. ex. : le bec). Coller cette partie au bon endroit sur sa réalisation (papier construction). À l’aide de crayons-feutres, colorier cette partie identique à l’oiseau (utiliser la page couverture du carnet de traces comme référence).

.

12. Découper ensuite la tête en utilisant la même méthode.

.

13. Recommencer le processus jusqu’à ce que tous les morceaux soient découpés, collés et coloriés. Attention ! Ne découper qu’une partie à la fois.

.

14. À l’aide de la photographie couleur de la page couverture, colorier l’arrière-plan aux crayons de cire sur un carton blanc. Utiliser du brun et du noir pour tracer une branche au même endroit que sur la photographie. Coller l’oiseau au bon endroit. Choisir et coller un oeil (rigolo) sur la tête. Colorier l’arrière-plan de nouveau de façon à ce que les couleurs vibrent. Utiliser les crayons-feutres pour finaliser les couleurs de l’oiseau.

.

15. Discuter sur l’importance d’écouter les autres. À tour de rôle, présenter oralement sa réalisation devant ses pairs.

.

CONCLUSION

Réflexion et évaluation des mesures à prendre pour protéger l’environnement naturel des oiseaux.

EXTENSIONS

1. Autoévaluation à partir d’une fiche.

.

2. Réaliser une murale : imprimer les réalisations en couleur et découper chaque oiseau (sans les pattes) ; dessiner un grand arbre sur un grand carton et coller tous les oiseaux sur les branches.

3. Réaliser une exposition : fixer les réalisations sur un fond noir, au mur de la classe ; découper les noms d’oiseaux et placer sous chaque réalisation. Écrire le titre du projet sur une petite une carte, le nom de l’enseignant.e ainsi que l’année en cours et fixer en haut des réalisations.

.

2e année, classe de Frédérique Bélanger, école Tshishteshinu, Mani-utenam (Québec), 2022-2023

.

.

1re année, classe de Marie-Claude Cormier, école Tshishteshinu, Mani-utenam (Québec), 2022-2023

.

GLOSSAIRE

Cercle chromatique : roue des couleurs répertoriant les nuances des couleurs primaires et leurs mélanges.

Culture : accumulation personnelle d’éléments qui guident (ou déterminent) le comportement d’un humain dans un environnement donné.

Lignes de contour : ensemble des lignes ou surfaces qui bordent et délimitent extérieurement (un objet, un corps, une figure, une construction).

.

CONTENU D’APPRENTISSAGEMINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DU QUÉBEC

Prise en compte des éléments de la situation de communication – Intention

Prise en compte d’éléments de cohérence – Idées rattachées au sujet

À la fin du 1er cycle, l’élève doit pouvoir :

Reconnaître instantanément (globalement) les mots appartenant à son vocabulaire visuel (bagage de mots appris).

Décoder en contexte les mots nouveaux rencontrés à l’écrit par analyse-synthèse (relations lettres/sons, syllabes).

COMPÉTENCE 3 Communiquer oralement

Cheminement de l’élève : il apprend à élaborer ses idées avec ses pairs. […] il apprivoise des stratégies pour entrer en relation et maintenir le contact avec ses interlocuteurs.

Composante de la compétence – Utiliser les stratégies et les connaissances requise par la situation de communication

Critères d’évaluation

  • Clarté des formulations utilisées (syntaxe et vocabulaire)
  • Adaptation des propos au contexte et aux interlocuteurs, et choix d’un registre de langue approprié

Attentes de fin de cycle : lorsque la situation le demande, il articule nettement et il ajuste au besoin le volume de sa voix. Il est conscient de l’existence de différents registres de langue et essaie, à l’occasion, d’adapter sa façon de parler aux interlocuteurs et à la situation.

COMPÉTENCE TRANSVERSALE 1 – Exploiter l’information

Évolution de la compétence : il peut repérer dans les diverses sources d’information mises à sa disposition des renseignements intéressants pour lui. 

Composante de la compétence – S’approprier l’information : sélectionner les sources pertinentes ; dégager des liens entre ses acquis et ses découvertes.

Critère d’évaluation

  • Sélection de données pertinentes

DOMAINE GÉNÉRAL DE FORMATION – Environnement et consommation
Intention éducative
Offrir à l’élève des situations éducatives lui permettant d’entreprendre et de mener à terme des projets orientés vers la réalisation de soi et l’insertion dans la société.

Axe de développement – Présence à son milieu : sensibilité à l’environnement naturel et humain ; compréhension de certaines caractéristiques et de phénomènes de son milieu ; reconnaissance de l’interdépendance entre l’environnement et l’activité humaine.

LIEN CULTUREL Enseignement traditionnel Oiseaux, chants Production Manitu inc. Durée : 4 min 9 s.

LIENS ARTISTIQUES

La formation en arts plastiques alphabétise visuellement l’élève, développe son potentiel créateur au regard du monde visuel et ses habiletés à symboliser, à exprimer et à communiquer par le biais de l’image.

À la fin du 1er cycle, l’élève doit pouvoir :

Tracer à main levée (crayon-feutre).

Découper, enduire une surface de colle (papier et carton).

COMPÉTENCE 1 – Réaliser des créations plastiques personnelles

Cheminement de l’élève : il s’initie à une démarche de création, à la transformation de matériaux, à l’utilisation du langage plastique et de l’organisation de l’espace. 

Composante de la compétence – Finaliser sa réalisation

Critères d’évaluation

  • Relation entre sa réalisation et la proposition de création
  • Organisation simple des éléments

Attentes de fin de cycle : il participe aux étapes de la démarche de création. Elle résulte de gestes spontanés, d’une utilisation pertinente du langage plastique et d’une organisation simple des éléments qui la composent.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES INNUS

Par Anne-Marie André, Uashat (Québec)

OBJECTIF GLOBAL
Les objectifs pédagogiques innus
consistent à susciter chez l’enfant la connaissance et le respect de son groupe ethnique, de son environnement et de ses traditions et à favoriser la découverte des divers aspects de la vie innue d’hier et d’aujourd’hui.

OBJECTIF GÉNÉRAL
2. Explorer l’environnement naturel des Innus

OBJECTIF TERMINAL
2.5  Nommer les éléments naturels au campement en forêt

2.5.6  Stimuler l’enfant à exprimer ses sentiments envers la nature qui l’entoure.

Tous droits réservés © 2016 ETAPMANITU

.

Préscolaire
Suivant