LANGUES – MUSIQUE / Comptine – Chant – 1er cycle du primaire


LES RIMES PAR LE RYTHME PROJET Composer les paroles d’une chanson sur le thème de l’environnement naturel des Innus. Chanter et jouer avec les rimes et le rythme sur la mélodie d’une comptine populaire. Voici la dernière réalisation du projet en ligne : . . École Marie-Immaculée, Sept-Îles, Qc. Classe de Renée Thibault, 1re année,

LES RIMES PAR LE RYTHME

PROJET

Composer les paroles d’une chanson sur le thème de l’environnement naturel des Innus. Chanter et jouer avec les rimes et le rythme sur la mélodie d’une comptine populaire.

Voici la dernière réalisation du projet en ligne :

.

.

École Marie-Immaculée, Sept-Îles, Qc. Classe de Renée Thibault, 1re année, 2019-2020

.

.

École Du Boisé, Sept-Îles. Classe de Isabelle Landry, 1re année, 2018-2019

.

.

École Du Boisé, Sept-Îles. Classe de Sylvie Forest, 2e année, 2020-2021

.

MATÉRIEL

1. Papier 8 ½ x 14 pouces

2. Crayon mine, gomme à effacer

3. Objets trouvés : coquillages, branches, cailloux, etc.

4. Baguettes de bois ou chinoises (1/élève)

5. Logiciel d’enregistrement (dictaphone)

.

LANGAGE MUSICAL

STRUCTURE

Dynamique : doux, fort ou très fort.

Organisation mélodique : phrase musicale 

Organisation rythmique : basée sur un nombre déterminé de pulsations

Rythme (mouvement ou tempo) : lent (lente), rapide (allegro), très rapide (presto)

.

OUTILS PÉDAGOGIQUES

Vidéo sur le mode de vie innu – Enseignement traditionnel – Production Manitu inc.

Bannik sur la plageDurée : 3 min 49 s.

.

Performance sur une guitare à 12 cordes, « La laine des moutons » interprétée par Samantha R. Duchemin

.

.

Photocopies (à imprimer, à découper et à coller)

.

.

.

.

.

.

Carnet de traces

.

.

Performance sur une guitare à 12 cordes, « La laine des moutons » interprétée par Samantha R. Duchemin

.

.

Ce projet est financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

.

.

CONTENU DU CARNET DE TRACES   

Les élèves fabriquent un carnet de traces de 8 pages et compilent les informations suivantes :

PAGE COUVERTURE : écrire son nom en bas au centre ; dessiner un objet (instrument trouvé) ; écrire le nom de l’objet en langue innue au-dessus du dessin, voir : http://dictionnaire.innu-aimun.ca/Words

 Page 2 : écrire trois nom d’objets que l’on retrouve dans la nature.

 Page 3 : écrire trois sons (onomatopées) que ces objets peuvent produire.

 Page 4 : trouver et écrire trois mots qui riment avec les objets.

 Page 5 : écrire trois mots (sons) entendus dans la nature que l’on ne peut pas manipuler.

 Page 6 : écrire le registre (hauteur) et entourer le sien.

 Page 7 : coller le nom de trois termes de mouvement.

 Page 8 : coller le nom de trois termes de dynamique.

Réalisation d’un carnet de traces

.

.

ÉTAPES DU COURS  

Jour 1

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI : la vidéo sur le mode de vie des Innus pour le visionnement ;

Imprimer et découper le document sur les termes de mouvement (format 3 x 3 pouces env.).

.

Donner à chaque élève :

– un papier 8 ½ x 14 pouces

– une photocopie sur les termes de mouvement

– un bâton de colle

.

1. Présentation de l’artiste et du projet. Qu’est-ce qu’une rime ? La disposition de sons identiques à la finale de mots placés à la fin de deux ou plusieurs vers.

2. Visionner la vidéo sur le mode de vie des Innus Bannik sur la plageProduction Manitu inc. Durée : 3 min 49 s.

3. Ouvrir une discussion sur les activités identifiées dans la vidéo.

4. L’élève réalise un carnet de traces en manipulant et en pliant un papier 8 ½ x 14 pouces en 8 carrés égaux. Il repère la page couverture et écrit son nom au bas de la page. Il numérote ensuite les pages de 2 à 8 dans les coins extérieurs.

5. Ouvrir une discussion sur différents objets trouvés sur la plage. Écrire une liste au tableau (ex. : coquillages, branches, pierres, roches, cailloux, etc.). Choisir et écrire trois mots à la page 2 du carnet de traces.

6. Langage musical – Qu’est-ce que le rythme (ou tempo) ? Le mouvement : lent, rapide ou très rapide. Coller une photocopie, page 7.

.

7. Performance de l’artiste sur une guitare à 12 cordes. Apprendre et chanter une chanson simple : « La laine des moutons » en tenant le rythme à l’aide d’une baguette chinoise.

Entre le jour 1 et le jour 2

L’enseignant s’assure de la compréhension de l’élève et vérifie que la cueillette de l’information soit conforme aux attentes : trois noms d’objets trouvés (page 2), trois termes de mouvement – lent, rapide, très rapide (page 7).

– L’élève écoute l’enregistrement de « La laine des moutons« .

Jour 2

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI : le texte de la chanson « La laine des moutons » ;

Imprimer et découper le document sur les termes de dynamique (format 3 x 3 pouces env.).

.

Redonner à chaque élève son carnet de traces ainsi que :

– une photocopie sur les termes de dynamique

– un bâton de colle

– une baguette de bois ou chinoise

.

8. Récapitulation : qu’est-ce que le rythme (ou tempo) ?

9. Faire les sons avec des objets (apportés par l’artiste). Qu’est-ce qu’une onomatopée ? C’est un mot qui évoque par le son la chose dénommée (son ou cause d’un son). Écrire au tableau une liste de sons que ces objets peuvent produire (choisir le son adopté par la majorité). Écrire trois mots (sons), page 3.

.

10. Trouver des éléments qui produisent des sons entendus dans la nature et qui ne peuvent être manipuler (ex. : vent, eau, sable, etc.). Écrire trois mots, page 5.

11. Langage musical : qu’est-ce que l’intensité et les nuances ? La dynamique : doux, fort ou très fort. Coller une photocopie à la page 8.

.

12. Trouver et écrire au tableau des mots qui riment avec les objets et qui décrivent des endroits. Écrire le mot « Rimes » en haut de la page 4. Choisir et écrire trois mots parmi ceux proposés (ex. : coquillage/plage, caillou/trou, pierre/rivière, etc.), .

.

13. Qu’est-ce que la hauteur ?  Le registre : aigu ou grave. Écrire à la page 6 et entourer le sien.

14. Au son de la guitare, chanter les phrases et tenir le rythme (baguettes chinoises). Jouer avec le timbre et la dynamique.

Entre le jour 2 et le jour 3

L’enseignant s’assure que les éléments suivants figurent dans les carnets de traces : trois onomatopées (page 3), trois mots qui décrivent des endroits (page 4), trois éléments de la nature (page 5), registre (page 6), trois termes de dynamique (page 8).

L’élève dessine son instrument (trouvé) préféré sur la page couverture et écrit le nom en langue innue au-dessus du dessin : coquillage/esh), branche/tshishtapakun, roche/ashini, cailloux/ashiniss.

.

L’artiste compose les phrases (selon le choix des élèves) et place les couplets.

Jour 3

PRÉPARATION

Préparer sur le TBI : le texte de la chanson réalisée en classe ;

Préparer le logiciel d’enregistrement ;

Étaler les objets trouvés.

.

Redonner à chaque élève son carnet de traces ainsi que :

– une baguette de bois ou chinoise

.

15. Lire les couplets à voix haute ensemble (afficher au TBI et pointer les mots). Performance de l’artiste sur une guitare à 12 cordes. Chanter la composition musicale ensemble.

16. Piger le nom des élèves à tour de rôle. L’élève choisit un des quatre objets trouvés. Lorsque tous les élèves ont choisi un objet, se rallier (ex. : tous ceux qui ont choisi les coquillages se placent dans un coin de la classe, etc.).

17. Refaire le même exercice en utilisant des baguettes de bois ou chinoises.

18. Chanter sur le rythme en utilisant les instruments trouvés ou les baguettes chinoises. Si le couplet parle de coquillages, seuls ceux qui on choisi cet objet en jouent et les autres chantent… et ainsi de suite.

19. Enregistrer le tout en tenant compte des silences et de la qualité des sons.

20. Optionnel : diviser la classe en deux, un groupe chante et tient le rythme à l’aide des baguettes et l’autre moitié tient le rythme à l’aide d’objets trouvés.

.

CONCLUSION    

Réflexions et évaluation des mesures à prendre pour son développement personnel.

EXTENSIONS

1. Autoévaluation à partir d’une fiche.

2. Réaliser une chorégraphie : chanter les phrases au rythme de la mélodie, en posant les gestes appropriés et jouer avec les onomatopées.

GLOSSAIRE  

Culture : accumulation personnelle d’éléments qui guident (ou déterminent) le comportement d’un humain dans un environnement donné.

Intensité : degré d’activité, de force ou de puissance.

Onomatopée : mot qui évoque par le son la chose dénommée (son ou cause d’un son).

Rime : disposition de sons identiques à la finale de mots placés à la fin de deux ou plusieurs vers.

Structure : disposition, agencement des parties (d’un bâtiment ; d’une œuvre).

Termes de dynamique : intensité et nuances

Termes de mouvements : rythme, tempo 

Timbre : qualité spécifique des sons, indépendante de leur hauteur, de leur intensité et de leur durée.

    . 

CONTENU D’APPRENTISSAGEMINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DU QUÉBEC

Exploration et utilisation de la structure des textes : répétitions avec ajout cumulé de nouveaux éléments

À la fin du 1er cycle, l’élève doit pouvoir :

Décoder en contexte les mots nouveaux rencontrés à l’écrit par analyse-synthèse (relations lettres/sons, syllabes)

COMPÉTENCE 2 – Écrire des textes variés

Cheminement de l’élève : il commence à faire des liens entre le langage oral et le langage écrit et il découvre les principales fonctions de l’écriture : s’exprimer, communiquer, créer, apprendre et s’amuser avec les mots.

Composante de la compétence – Exploiter l’écriture à diverses fins

Critères d’évaluation

  • Formulation adéquate (phrases de formes et de types diversifiés, vocabulaire varié, précis ou évocateur) selon les apprentissages effectués pendant le cycle
  • Efficacité des stratégies de rédaction utilisées

Attentes de fin de cycle : il rédige des textes suivis dont la structure est simple et qui contiennent des idées liées au sujet traité. Ses phrases sont généralement bien construites et habituellement délimitées par une majuscule et un point. Son vocabulaire est concret et courant.

COMPÉTENCE TRANSVERSALE 4 – Mettre en oeuvre sa pensée créatrice

Évolution de la compétence : il commence à percevoir les enjeux d’une activité, mais s’y engage le plus souvent avant d’en avoir saisi les conséquences éventuelles sur son action. Il parvient à préciser certaines étapes de sa démarche et à imaginer dans l’action différentes façons de faire, bien qu’il soit influencé par ses pairs.

Composante de la compétence – S’engager dans une réalisation: enclencher activement le processus; accepter le risque et l’inconnu ; persister dans l’exploration

Critères d’évaluation

  • Appropriation des éléments de la situation
  • Dynamisme du processus

DOMAINE GÉNÉRAUX DE FORMATION – Vivre ensemble et citoyenneté
Intention éducative
Permettre à l’élève de participer à la vie démocratique de l’école ou de la classe et de développer des attitudes d’ouverture sur le monde et de respect de la diversité.

Axe de développement – Engagement dans l’action dans un esprit de coopération et de solidarité

  • Projets d’action liés au vivre-ensemble

LIEN CULTUREL – Enseignement traditionnel – Bannik sur la plage Production Manitu inc. Durée : 3 min 49 s.

LIENS ARTISTIQUES

La formation musicale, dans une perspective d’évolution continue tout le long du primaire, développe le sens auditif de l’élève, son potentiel créateur au regard du monde sonore et ses habiletés à s’exprimer et à communiquer par la musique.

À la fin du 1er cycle, l’élève doit pouvoir :

Répondre aux gestes de direction pour les indications de fin de la pièce et pour les nuances

COMPÉTENCE 3 – Apprécier des œuvres musicales, ses réalisations et celles de ses camarades

Cheminement de l’élève : il prend part à de courtes activités d’audition, repère de éléments connus et découvre ce qui le touche, tout en s’exerçant à utiliser des critères qui le guideront dans sa décision.

Composante de la compétence – Partager son expérience d’appréciation

Critères d’évaluation

  • Établissement de liens entre l’œuvre ou la réalisation et ce qu’il a ressent
  • Utilisation du vocabulaire disciplinaire

Attentes de fin de cycle : en utilisant le vocabulaire disciplinaire, l’élève nomme des éléments de contenu présents dans la réalisation ou dans l’œuvre musicale.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES INNUS

Par Anne-Marie André / Uashat, Qc

OBJECTIF GLOBAL
Les objectifs pédagogiques innus
consistent à susciter chez l’enfant la connaissance et le respect de son groupe ethnique, de son environnement et de ses traditions et favoriser la découverte des divers aspects de la vie innue d’hier et d’aujourd’hui.

OBJECTIFS GÉNÉRAUX
2. Explorer l’environnement naturel des Innus

OBJECTIFS TERMINAUX
2.1 Identifier les éléments naturels de la communauté

2.1.1 Nommer les éléments naturels autour de la communauté.

Tous droits réservés © 2016 ETAPMANITU

.

Retour
Suivant